Recettes faciles, rapides et succulentes…

Voici trois recettes faciles dont la réalisation est d’une facilité déconcertante. Le résultat est assez exceptionnel. Mais je vous laisse juger par vous-même…

Papillotes de poissons aux ravioles, première des recettes faciles:

il vous faudra des pavés de poisson, des ravioles, de la crème fraîche liquide et du basilic. Les ravioles aux épinards et les pavés de saumon donnent les meilleurs résultats. On met le tout, en commençant par le poisson, dans une papillote composée d’une feuille d’aluminium recouverte d’une feuille de papier cuisson. En effet, il ne faut jamais cuire les aliments en contact direct avec l’aluminium. Cet élément, s’il passe dans l’aliment, est suspecté être un toxique par accumulation pour notre organisme.

Recettes faciles: Papillote poisson aux ravioles

Les papillotes cuisent quarante minutes à une température de 200°C dans un four à chaleur tournante.

Quatre ingrédients et moins de cinq minutes de préparation suffisent pour un résultat surprenant, digne d’un grand restaurant d’après les personnes ayant gouté ce plat!

papillote de poisson aux ravioles

Crêpes au froment andouille-oignon-pomme fruit, deuxième des recettes faciles:

Les crêpes garnies sont très courantes dans la région Bretagne. L’une des meilleures est celle avec de l’andouille, des oignons et des pommes du verger.

Pomme andouille

Dans une crêpe de sarrasin, vous déposerez trois ou quatre tranches d’andouille, trois cuillerées à soupe de purée d’oignons et six tranches de pomme du verger. Pendant la cuisson, vous rabattrez les bords de votre crêpe. Au bout de cinq minutes, à l’aide d’une large spatule, il faudra retourner la crêpe fourrée et la laisser cuire encore cinq minutes à feu moyen. Avec un pommeau ou un bon cidre, vous n’oublierez pas cette recette du terroir.

Cuisses de poulet à l’Actifry, troisième des recettes faciles:

Cette dernière recette constitue plus une astuce de cuisson qu’une recette à proprement parler. Plutôt que de faire un poulet complet au four, j’utilise fréquemment une Actifry. Cet appareil vous permet une cuisson à point de toutes sortes de volaille.

IMG_1352

Jusqu’à six cuisses peuvent ainsi être cuisinées en 40 à 45 minutes. Il n’est pas nécessaire d’ajouter de la matière grasse pour la cuisson. Les cuisses de poulet en produisent en assez grande quantité. Accompagnées de haricots en persillade, c’est un vrai délice!

Je vous souhaite un bon appétit ! J’espère que ces trois recettes, faciles et rapides, vous auront plu.

Publié dans Astuces, Cuisine | Laisser un commentaire

Gyroroue Ninebot One, mes premières impressions…

Qu’est-ce que le Gyroroue Ninebot One? Un défit à l’équilibre? C’est certainement vrai au début. D’un poids de plus de 14 kilogrammes, l’engin se cale entre les mollets, les pieds sur les deux marche-pieds escamotables.

L’utilisation du gyroroue :

Démarrer sans s’appuyer sur un mur est pour l’instant une gageure en ce qui me concerne… J’ai résolu ce problème à l’aide d’une canne. Elle me sert d’appuie pour me relancer en rase campagne. Une fois lancé, c’est très grisant. La gestion de l’arrêt s’acquiert assez rapidement. Il suffit d’appuyer sur les talons et de se pencher légèrement en arrière. Il reste le problème des virages. C’est une chose que je ne maîtrise pas encore. Le principe tête-épaules-bassin n’est pas encore acquis. J’ai constaté également que la prise au vent déstabilise grandement la conduite.

Gyroroue Ninebot onze

Les deux vidéos qui suivent montrent mes premiers 200 mètres où je me suis sentie relativement à l’aise.

Il est quasi indispensable, pour un débutant, ce qui est mon cas, de protéger votre gyroroue avec les mousses fournies par Ninebot. Elles se fixent avec du scotch double face 3M.

Le gyroroue et l’iPhone ou le téléphone Android :

Le Ninebot one se synchrone avec un iPhone et permet via son interface la lecture et le réglage de ses paramètres:

Interface iPhone du gyroroue

Et le réglage de certains paramètres:

Réglage

J’ai réglé le « cycling somatosensory » au minimum et constaté une prise en main moins approximative. Dommage que l’interface ne soit qu’en chinois ou anglais. Je suis sûr que les mises à jour ultérieures intégreront d’autres langues comme français… Il est en outre possible de lire sa vitesse instantané. J’attends d’avoir plus d’assurance pour tenir mon iPhone entre les mains tout en arpentant les rues avec le gyroroue.

Conclusion après une semaine d’utilisation :

Nul doute qu’en gyroroue, vous ne passerez pas inaperçu! Les gens de ma campagne se retournent abasourdis devant le passage d’un extra-terrestre… Je suis sorti mercredi après midi avec et ceci pendant deux heures et demi: j’ai parcouru 25 kilomètres sans vraiment m’en rendre compte. J’ai vite atteint la vitesse limite, prévenu par les petits bips incessants mais discrets. Vers la vitesse limite, les cales-pieds ont tendance à vous faire freiner en se relevant.

Le principe lançé par solowheel (environ 2500 euros) est bien plus onéreux que le Ninebot one à moins de 1000 euros. En devenant plus accessible il sera vite démocratisé…

Publié dans curiosité, Iphone, vacances | Marqué avec , | Un commentaire

Le temps des confitures…

Fin Août et Septembre correspondent souvent aux périodes propices pour élaborer les réserves de confitures. Jusqu’à présent, je me suis essayé aux confitures de mûres, de rhubarbe, de figues et de pêches. Ce sont les fruits que je trouve dans mon jardin.

Voici mes proportions et mes temps de cuisson:

Confitures de mûres :

L’accessoire indispensable, c’est l’épépineur. Préférez, pour la cueillette, des endroits loin des cultures où les traitements phytosanitaires pollueront vos réalisations.

Epépiner pour confitures

Vous le trouverez sur internet en hors saison, ou dans les supermarchés de la campagne. Je porte d’abord les fruits à ébullition avec un verre d’eau pour 3 kilogrammes de fruits avant de les passer à la moulinette.

les fruits bouillent

Pour 3 kilogrammes de mûres non libérées de leurs pépins, j’ajoute 2 kilogrammes de sucre cristallisé.

cuisson de la confiture de mûres

Je porte à ébullition puis laisse cuire à feu plus doux une bonne demi-heure voire une heure en remuant avec une spatule en bois, de temps à autre. J’asperge, à la fin de la cuisson, l’écume avec du jus de citron pour la faire disparaître.

Les pots de confiture de mûres

Confitures de rhubarbe :

pour 1,2 kilogrammes de rhubarbe coupée en petits dés d’un demi centimètre, j’ajoute 800 grammes de sucre (roux si possible) et le jus d’un citron.

rhubarbe

Après avoir mélangé, je laisse macérer une journée au réfrigérateur avec un film étirable sur le récipient. Les 24 heures passées, je monte le tout à ébullition, puis laisse cuire à feu doux pendant une trentaine de minutes.

pots de confiture de rhubarbe

Confitures de figues :

Les figuiers poussent très bien en Bretagne et certaines années sont particulièrement productives et donc propices aux confitures. Pour 1 kilogramme de fruit, j’ajoute environ 600 grammes de sucre.

Le sucre cristallisé

 

Comme pour la confiture de rhubarbe, je laisse les fruits, le sucre et le jus de citron macérer une demi journée avant la cuisson. Cette dernière est rapide, environ 20 minutes en fonction de la maturité des fruits.

Confitures de pêches :

le plus fastidieux pour ce type de confiture, c’est l’épluchage des fruits. Pour faciliter cette opération, l’ébouillantage s’avère d’une redoutable efficacité. Les fruits brusquement refroidis, leur peau se retire comme par magie. Dans une proportion de 1100 grammes de sucre pour 2 kilogrammes de fruits épluchés et dénoyautés, la cuisson dure environ 30 minutes. Les fruits sont additionnés dans un sirop de sucre constitué avec 3 verres d’eau porté à ébullition.

Gelée de coings :

Je me suis essayé, cette année, à la gelée de coings. Avec 9 kilogrammes de fruits, j’ai réalisé 13 grands pots de confiture. Coupés en dés dans une cocotte, les morceaux de fruit sont recouverts d’eau puis passés à ébullition pendant 1 heure. Il faut récolter le jus, ajouter son poids en sucre et le jus d’un citron. La cuisson est longue, plus d’une heure, au terme de laquelle on obtient une gélification. Le restant des fruits va me servir pour faire de la compote pomme-coing ainsi que de la pâte de coing.

Prenez soin de laver les pots au programme fort du lave-vaisselle avant la mise en pot. Il faut également retourner ces derniers après avoir bien vissé les couvercles. Ces précautions assureront une bonne stérilisation de vos confitures.

Puisse ces quelques lignes vous rendre service comme elle me servent de mémento pour les proportions de sucre et de fruits ainsi que les temps de cuisson.

Publié dans Astuces, Cuisine, plantes, santé humaine | Laisser un commentaire

La notion du pouvoir en France

Je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager ces quelques photos glanée sur internet et d’y ajouter une anecdote montrant que même au bas de l’échelle le français moyen veut asseoir à tout prix son pouvoir…

Notion du pouvoir en France 3

La France est un pays si riche que l’on peut se payer des fonctionnaires porte parapluie.

Notion du pouvoir en France 2

Madame Merkel, grave, se débrouille toute seule. Un exemple à suivre parmi d’autres!

Hollande lui, benêt et heureux, rit aux anges et ne se rend même pas compte du ridicule de la situation.

Notion du pouvoir en France 1

L’une est reine d’Angleterre depuis maintenant plus de 60 ans et tient son parapluie, tandis que l’autre est maire de Paris depuis quelques mois mais a besoin d’un valet pour tenir le sien.

Ce symbole en dit long sur ce qu’est le pouvoir en France sans oublier les fonctionnaires payés pour ouvrir et fermer les portes des voitures et des palais présidentiels.

Il y a 15 jours, l’un de mes confrères vétérinaire s’est pris de bec avec un « petit chef » dans le clos d’équarrissage où nous effectuons régulièrement des prélèvements sur des bovins pour le dépistage de l’ESB (voir cet article). Ce dernier nous bassine pour le port du casque alors que nous travaillons quasiment dehors et que très honnêtement et très franchement le seul risque est: que le ciel nous tombe sur la tête. Ce n’est donc pas une question de sécurité mais tout simplement une raison pour le « petit chef », détesté de l’ensemble des employés d’ailleurs, d’asseoir son autorité! L’affaire est remontée jusqu’à la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) dont dépend maintenant la direction des services vétérinaires. Mon collègue a reçu un courrier du responsable de la DDCSPP et néanmoins confrère (mais doit-on parler de confraternité dans ce cas précis?) obligeant le port du casque. Un simple appel téléphonique aurait suffit pour ce dernier à connaître les faits, aurait été plus « confraternel » et consommé moins de temps de travail payé par le contribuable. Cette anecdote montre clairement la suprématie de la bureaucratie et des « petits chefs » avides de pouvoir en France et payés pour emmerder ceux qui travaillent.

Le grand ménage à faire dans ce pays, c’est de virer les improductifs qui empêchent les autres de travailler et les profiteurs qui occupent la plupart du temps les postes à « responsabilité ».

Publié dans curiosité, Internet | Laisser un commentaire

Les alignements de Carnac

J’avais déjà décrit des sites mégalithiques ici et là. Les mégalithe viennent du grec mega qui veut dire grand et lithos, pierre. Les alignements de Carnac sont spectaculaires plus en raison du nombre de menhirs (pierre debout en breton) qu’en raison de leur particularité individuelle. Ils ont été construit vers 4000 avant J.-C. soit 1000 ans avant la première pyramide égyptienne! La signification de ces alignements ainsi que les symboles retrouvés sur certaines pierres n’est, à ce jour, toujours pas élucidé et les hypothèses émises sont multiples et parfois loufoques.

En fait, il n’y a pas qu’un seul alignement, mais plusieurs alignements successifs constitués eux-même d’un nombre de rangées variable:
– alignements du Menec (1170 menhirs répartis sur 11 rangées)

Alignements de Carnac+
– alignements de Kermario (982 menhirs sur 10 rangées). C’est dans ces alignements que l’on trouve les plus grands menhirs.
– alignements de Kerlescan et du petit Menec (540 menhirs sur 13 rangées).
le tout s’étend sur 4 à 5 kilomètres de distance pour 2934 menhirs. On estime qu’à l’origine il devait y en avoir  pas loin de 10000. La visite se fait aisément du long de la route: les alignements sont entourés d’un grillage dont la hauteur ne dépasse pas le niveau de la taille. Les petits trains et les visites commentées sont des attrapes-touriste, sachez-le.

Alignement de Carnac (Menhirs)

Il existe d’autres formations mégalithiques dans la région; les dolmens (pierre allongée), les allées couvertes qui deviennent des tumulus quand elles sont couvertes de plus petites pierres et de terre. Le dolmen des pierres-plates est situé quasiment sur la plage sur la commune de Locmariaquer et vous y aurez l’accès librement.

Entrée du dolmen des pierres plates

Entrée du dolmen des pierres-plates

tumulus des pierres plates

Dolmen des pierres-plates dans son intégralité

Il recèle quelques secrets comme cette inscription que ‘on retrouve à l’intérieur du dolmen:

Inscription dans le dolmen des pierres plates

Des tumulus complets, sans doute reconstitués existent mais se trouvent sur des sites devenus payant comme celui du Grand Menhir Brisé d’Er Grah à Locmariaquer:

Bicubiqueumulus du menhir briséLes pierres ne sont pas ce qui manque dans cette région, pas la peine de payer pour en avoir une indigestion, et si tel est le cas, rien ne vous empêche de prendre la direction du boulevard de la plage et de « piquer une tête »… Et puis Carnac, c’est aussi un très grand marché typique régional le dimanche, des plages, des petits restaurants spécifiques (crêperies, dégustation de fruits de mer).

Ce qui est fabuleux avec les mégalithes, c’est ce témoignage des temps très reculé qui révèle, à travers ses mystères, la preuve d’une certaine cohésion sociale puisque des pierres de plusieurs tonnes ont forcément nécessité des efforts concertés ainsi que les croyances matérialisées par les symboles que l’on peut retrouver sur certaines pierres.

 

Publié dans curiosité, photographie, vacances | Laisser un commentaire

L’île d’Houât: la nature sauvage…

L’île d’Houât est une ile de 4 kilomètres de long et 1,5 kilomètre de large, située au large du golfe du Morbihan et faisant partie des quinze îles du Ponant. On s’y achemine par bateau de différentes compagnies, à l’issu d’une traversée d’une quarantaine de minutes qui vous coûtera aux alentours de 35 euros aller et retour en haute saison. Le petit ferry (le Melvan) arrive au port de St Gildas parmi une vingtaine de bateaux de plaisance!

Le Melvan

La toute petite ville d’houât surprend par la petitesse de ses maisons de pêcheurs et l’absence d’engins motorisés. Le tour de l’île à pied fait pas loin de 18 kilomètres et vous prendra une journée entière pour le réaliser à un rythme très raisonnable de vacancier.

ile d'houât (plage)

Au détour de votre chemin, vous verrez une multitude de criques aussi jolies les unes que les autres. Il y a vraiment de quoi se faire plaisir en allant « piquer une tête » dans l’une d’entre elle. Il y a 5 aller et retour en grande saison et par jour pour Houat (le canard) et Hoédic (le caneton) par la Compagnie Océane. En haute saison, il ne faut pas hésiter à réserver par internet son billet; en effet, les bateaux sont pleins souvent une semaine à l’avance!!!

temps peut changer sur l'ile de HouatLe temps peut changer rapidement sur l’île, prévoir de quoi se couvrir n’est pas de trop. Evitez le parapluie en cas d’orage et évitez de s’abriter sous des arbres (assez rares, malgré tout, sur l’ile).

La flore est très variée avec des espèces endémiques comme l’aubépine maritime et fera la joie des botanistes.

aubépine maritime

aubépine maritime (Crataegus monogyna ssp. maritima)

Lis maritime

Lis maritime (Pancratium maritimum)

Cuscute de Godron

Cuscute de Godron (Cuscuta planiflora var. godronii)

N’hésitez-pas à passer une journée de dépaysement garantie sur Houât ou Hoedic, vous ne serez pas déçus! Le sentiment d’insularité est très fort à cet endroit. Prévoyez, en belle saison, les maillots de bain et les serviettes de plage ainsi qu’un bon pique nique. Si l’envie vous prends, vous avez la possibilité de passer une nuit insolite soit dans des tentes inuits ou dans un fort privé, de réserver dans le seul hôtel de l’ile ou bien d’emmener votre tente et de la planter dans le seul camping municipal au plus haut de Houât.

 

Publié dans curiosité, photographie, plantes, vacances | Laisser un commentaire

Un jardin peuplé d’animaux sauvages suite…

J’avais, auparavant écrit un article montrant les animaux sauvages dans mon jardin. Voici quelques vues supplémentaires prises ce mois dernier et un nouveau venu:

Martin-pêcheur

Un martin-pêcheur fait partie des animaux sauvages du jardin

La photographie précédente montre un martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis)
qui se remet d’une brusque collision dans la baie vitrée. La proximité d’étendues d’eau explique sa présence pour le moins inattendue dans mon jardin… Cet oiseau est capable de capturer, à l’affût, jusqu’à 80 poissons à lui seul dans la journée qu’il avale dans le sens des écailles! Surprenant pour un oiseau de 40 grammes et 17 centimètres. Il arrive qu’il s’alimente de mollusques ou même de batraciens. J’ai juste eu le temps, quelques minutes, pour aller chercher mon appareil photo et prendre deux clichés avant que je jeune animal ne s’envole, remis du choc.

Mon iPhone en pocher’a permis d’immortaliser une couleuvre d’Esculape (Lamessis longissimus) de plus d’un mètre et cinquante centimètres qui grimpe aux arbres. Elle se nourrit principalement de petits mammifères (campagnols) qu’elle étouffe par constriction ou de lézards. EJe ne savais pas qu’elle pouvait grimper dans les arbres et les arbustes pour chasser les oisillons et manger les œufs. Il parait qu’on peut la rencontrer postée jusqu’à 30 mètres de haut. Son espérance de vie est de 25 à 30 ans!

La même dans les frondaisons. Elle évolue avec une facilité  et une agilité stupéfiante.

Impressionnant! Cette couleuvre est à l’origine de la coupe d’Hygie, ou caducée pharmaceutique, emblème de la pharmacie française. Sans doute a-t-elle été dérangée par les travaux dans l’école derrière chez moi et l’abattage d’une bouée d’érable que j’ai du faire  pour faciliter ces travaux.

Pic epeichette

Pic épeichette (Dendrocopos minor)

Le système de protection du système nerveux central du pic épeichette lui permet de survivre aux martèlement incessant pour sa quête de nourriture…  En effet, la décélération au niveau de son bec est de l’ordre de 1 000 g (à 50 g un être humain meurt), et ce, toutes les 50 milli-secondes soit plus de 10000 fois par jour. A titre d’exemple, la décélération maximum au freinage en formule 1 est de 5 g. L’animal est très farouche et est très difficile à prendre en photo…

C’est assez surprenant de constater autant d’animaux sauvages dans son jardin. Le calme, la situation en liseré du bourg et la terre en pâture non cultivable aux alentours y sont certainement pour quelque chose.

Publié dans animaux, curiosité, photographie, Vétérinaire | Laisser un commentaire