Pâte feuilletée: ce n’est pas si compliqué!

Si vous vous mettez à faire votre pâte feuilletée vous-même, jamais plus vous n’en achèterez déjà prête au supermarché! Sa réalisation est à la portée de tous et elle ne demande, finalement, pas autant de temps que l’on pourrait le penser. Le goût est bien différent… Pour optimiser le temps, je vous recommande de les faire par trois. La pâte feuilletée se congèle très bien pendant une durée de 3 à 4 mois, alors pourquoi ne pas en profiter?

Le feuillage remonte du temps des grecs, la technique actuelle est due à Antonin Carême et date du 19ème siècle. Avec la technique rapide dite technique « hollandaise », nous obtiendrons 730 feuilles.

Les ingrédients sont les suivants: 250 grammes de farine, 1/2 cuillére à café de sel, 185 grammes de beurre, 125 grammes d’eau et du papier cellophane.

Dans un premier temps, il vous faut réaliser ce que l’on appelle un pâton, un mélange homogène de farine, de sel et d’eau. Un kitchen-aid y arrive en 3 minutes.

La partie supérieure du pâton incisée en croix, est enveloppée dans une feuille cellophane et le tout reste au frigo pendant au moins deux heures.

Paton

Après avoir étalé la pâte dans les 4 directions, il faut installer les 185 grammes de beurre:

et replier les bords…

Avec un rouleau à pâtisserie, il faut étaler la pâte dans un seul sens et replier les bords après avoir fait faire une rotation de la pâte d’un quart dans le sens inverse des aiguilles d’une montre…

Je retourne la pâte ainsi pliée et refais la même manipulation. Le résultat obtenu et replacé dans la feuille de cellophane au frigo pendant encore deux heures pour que la pâte perde de son élasticité et que la matière grasse durcisse. Vous refaite au moins une fois les deux dernières manipulations, puis vous placez la pâte feuilletée obtenue au moins deux heures dans le frigo avant utilisation ou congélation.

Ce n’était pas trop compliqué, non?

La pâte feuilletée entre dans la composition de préparations sucrées comme:

– palmiers, croustades, pithivier, galette des rois, croissants ou chaussons aux pommes…

ou salées comme:

– friands, bouchées à la reine, vol au vent, pâtés en croute ou quiches…

Nous verrons bientôt la confection des chaussons aux pommes.

Ce contenu a été publié dans Cuisine, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 Response to Pâte feuilletée: ce n’est pas si compliqué!

  1. aurélie dit :

    la méthode est très bien décrite, merci. Je vais l’utiliser pour faire ma prochaine quiche avec pâte feuilletée je pense !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.