Comment conserver ou faire mûrir vos fruits

L’été est encore loin, je sais… Rien ne nous empêche de faire le point sur la maturation des fruits, non? Il existe deux types de fruits. Ceux qui ne peuvent pas mûrir après leur cueillette et ceux qui ont la faculté de mûrir après: ce sont les fruits dits climactériques.

Les fruits non climactériques, si ils sont récoltés trop tôt, ne mûriront pas mais pourriront. Voici les principaux:
Ananas (Ananas comosus Merr.)
Cajou (Anacardium occidentale L)
Carambole (Averrhoa carambola L.)
Cerise (Prunus avium L.)
Citron (Citrus limonia Burm.)
Concombre (Cucumis sativus L.)
Fraise (Fragaria sp)
Framboise (Rubus idaeus)
Lime (Citrus aurantifolia Swingle)
Litchi (Litchi sinensis Sonn)
Mandarine (Citrus reticulata Blanco)
Mangoustan (Garcinia mangostana L.)
Myrtille géante (Vaccinium corymbosum L.)
Olive (Olea europaea L.)
Orange (Citrus sinensis Osbeck)
Pamplemousse (Citrus grandis Osbech)
Pastèque (Citrullus lanatus Matsum et Naka)
Raisin (Vitis vinifera L.)
Ramboutan (Nephelium lappaceum L)
Tamarillo (Cyphomandra betacea Sendt)

Les fruits climactériques en mûrissant, produisent un gaz, l’éthylène (C2H4), qui accélère, à son tour, le processus de mûrissement. Plus un fruit est mûr, plus il dégage de l’éthylène. Voici les principaux:
Abricot (Prunus armeniaca L.)
Avocat (Persea americana Mill.)
Banane (Musa sapientum L.) c’est celui qui produit le plus d’éthylène.
Cherimoya (Annona cherimela Mill.)
Corossol, Annone (Annona muricata L.)
Durian (Durio zibethinus Murr.)
Feijoa (Feijoa sellowiana Berg.)
Figue (Ficus carica L)
Fruit de la passion (Passiflora edulis Sims.)
Goyave (Psidium guajava L.)
Kaki (Diospyros kaki Thunb)
Kiwi (Actinidia sinensis Planch)
Mangue (Mangifera indica L.)
Melon cantaloup et honeydew (Cucumis melo L.)
Nectarine (Prunus persica Batsch)
Papaye (Carica papaya L)
Pêche (Prunus persica Batsch)
Physalis (Physalis peruviana L.)
Poire (Pyrus communis L.)
Pomme (Malus domestica Borkh.)
Prune (Prunus domestica L.)
Sapotille (Manilkara achras Fosb.)
Tomate (Lycopersicum esculentum Mill.)

La production d’éthylène est ralentie par des températures basses. Dans un réfrigérateur, où la température avoisine 3 à 4°C, le processus de maturation se fera, mais plus lentement. Pour plus d’efficacité, placez plutôt vos fruits à mûrir à température ambiante, sur un plat, dans la cuisine. Et pour accélérer davantage le processus, vous pouvez toujours recouvrir la coupe d’une cloche, afin que le gaz dégagé reste concentré près des fruits. Les gènes inhibant la production d’éthylène ont été identifiés dès 1994. Des chercheurs américains sont parvenus à rendre ferme des tomates pendant 3 semaines! Elle était ferme… mais insipide.

D’autres facteurs interviennent dans la maturation: la lumière (qui augmente le métabolisme de la plante), l’air (et surtout l’oxygène: Il existe une corrélation inverse entre l’activité respiratoire et la durée de conservation des fruits de sorte que les faibles taux d’oxygène permettent de prolonger leur durée de survie et de ralentir la maturation.) et la chaleur.

Des conseils pour quelques fruits:
Les ananas

Ananas

Pour ce fruit non climactérique, il faut couper la verdure et le retourner 6 à 10 heures pour faire redescendre le sucre. De cette façon, vous n’aurez plus une partie acide et une partie trop sucrée en mangeant ce fruit.

Ananas

Les avocats
La technique classique, c’est de les entourer d’un papier journal pour les faire mûrir ou de les mettre dans le bac à légume du réfrigérateur pour retarder le mûrissement.

les bananes
Mettez un bouchon d’une bouteille de vin ou de champagne parmi vos fruits. L’odeur du bouchon va servir de répulsif anti-moucherons. Il va aussi absorber l’excès d’humidité qui fait mûrir et pourrir vos fruits trop rapidement. Cette astuce 100% naturelle vous permettra de conserver vos fruits quelques jours de plus et de réutiliser vos bouchons de liège.

Les pommes
Elles se conservent mieux selon les variétés dans une cave, à l’abris de la lumière, sur des claies, séparées les unes des autres. Prenez soin d’enlever celles qui pourrissent pour éviter la contamination des voisines. La compote peut se congeler. Dans un papier journal avec une pelure de banane, le mûrissement peut être fulgurant.

le raisin
Vous pourrez conserver les grappes au réfrigérateur, une petite semaine, dans un sachet plastique perforé. Il est également possible de congeler les grains entiers. Pour peler les grains, il faut les tremper 30 seconde dans l’eau bouillante.

les oranges
Les oranges se conservent au moins 10 jours à température ambiante. Au-delà, elles peuvent commencer à se déshydrater. Vous pouvez les garder encore plus longtemps en les plaçant dans le bac à légumes du réfrigérateur.

le citron
Un petit truc infaillible et tellement pratique, la conservation des citrons enveloppés individuellement dans un papier aluminium et conservés dans le bac à légumes du réfrigérateur. Attention il faut des citrons parfaitement sains. J’ai moi-même actuellement des citrons qui datent de 6 mois dans mon réfrigérateur.

les fraises
Si vous avez été précautionneux lors du transport, les fraises peuvent être conservées 2 à 3 jours au réfrigérateur. Ne les tassez pas. Si vous avez acheté des barquettes, supprimez l’emballage plastique pour permettre la respiration des fruits. Lavez-les seulement au moment de servir.
Vous pouvez congeler des fraises pour l’hiver : lavez les fruits, égouttez, équeutez. Coupez-les en 2 puis disposez-les sur un support plat. 24h après, le durcissement étant total, détachez-les de ce support et enfermez-les en vrac dans un sac plastique fermé par un lien. Vous pourrez y piocher le moment voulu au gré de vos besoins.

La rhubarbe
Oui, je sais c’est une OVNI parmi les fruits. Pour enlever son acidité  Vous supprimerez toute acidité en mettant les morceaux de rhubarbe à tremper 40 minutes dans de l’eau froide additionnée d’une cuillère à café de bicarbonate de soude.

Il existe encore bien des techniques pour conserver ou faire mûrir les fruits. N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires!

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.