Lamborghini Gallardo: Cadeau de ma bien aimée…

C’est: 4 tours de circuit au Mans en Lamborghini Gallardo!!! Je ne résiste pas à l’envie de remettre en ligne les deux videos qui étaient sur l’ancien blog, histoire de partager un tant soit peu les sensations.

Une deuxième video pour se rendre compte de l’extérieur.

Les sensations sont garanties en Lamborghini Gallardo: quand on arrive à 200km/h en fin de la petite ligne droite, il faut serrer les fesses et taper sur le frein! C’est un peu frustrant d’ailleurs parce qu’elle la Lamborghini) est certainement capable d’accélérer après 200km/h de la même façon. Pour résumer, c’est une excellente idée de cadeau. Merci ma Choupinette!

Publié dans Automobile, curiosité | 2 commentaires

Nouveau serveur, nouveau blog!!!

Ca y est! J’ai mis en route the « big serveur ». Plus de précisions demain… pour l’heure, je suis un peu cané!

Publié dans informatique, Internet | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Description du serveur

Le serveur est constitué d’un Hackintosh. Un Hackintosh est une machine composé de composants qui se rapprochent le plus de ceux présents dans les machines à la pomme projet x86 et qui permet de faire tourner l’os d’Apple. En l’occurrence, os snow leopard server.

Le serveur est constitué d’une carte mère Gigabyte ep45 UD3 dont le bios a été flashé avec le bios maison de cartri qui permet de se passer du fichier DSDT. Le processeur est un quadcore 9550s basse consommation (65w), laissé à sa cadence d’origine et géré parfaitement par le bios maison de Cartri. Pour l’instant, il y a un carte video nVidia GeForce 9800GT que j’enlèverai par la suite, une fois le serveur bien paramétré, histoire de diminuer la consommation d’énergie… Le port gigabite ethernet à base du chipset realtek 8111 est épaulé par deux carte PCI ethernet gigabite animées par le même chipset de chez realtek. Le système d’exploitation est sur un dd samsung 640Go. 6 autres disques dur d’une capacité de 1.5 To chacuns et deux de 1To sont dispatchés comme suit:

– quatre d’entre eux en un raid10 géré par l’os

– les deux derniers recevront des sauvegardes incrémentales soit par time machine ou alors par tribackup

– je garde dans le serveur un disque dur avec windows 7 installé sur 1To.

– un snow leopard de secours sur le dernier disque dur d’un To.

J’ai ajouté une carte PCI controleur sata pour pouvoir installer tous les dd cidessus nommés. Ces derniers sont des dd dit  » ecopower » consommant largement moins que les dd traditionnels. La veille profonde est assurée par le bios de cartri; du très bon boulot. Je vous livre quelques photos:

Le serveur est dans un boitier Antec muni d’une alimentation de 500 watt, amplement suffisante pour l’utilisation d’une telle machine.

Le quadcore est surmonté d’un monstrueux radiateur noctua pour assurer silence, stabilité et montée en puissance sans souci majeur.

Le serveur devrait me permettre plusieurs choses:

– de partager les données avec une gestion précise des autorisations en fonction des utilisateurs (pas question que mes charmants bambins effacent mes photos)

– de sécuriser les données grâce à la fois à un raid 10, géré par os X snow léopard serveur et des sauvegardes incrémentales gérée par time machine ou alors tribackup mon choix n’étant pas encore fixé…

– d’herberger blogs et sites web pour l’ensemble des utilisateurs de la maison

– de réaliser un serveur webmail; on est jamais si bien servi que par soi-meme

– d’avoir une session pour chaque utilisateur hébergé sur le serveur même.

Pour installer snow leopard serveur ou snow leopard pour les cartes gigabite de type EP45 (socket 775), rien de plus simple:

– aller sur le blog de Cartri et flasher la carte mère comme indiqué sur le tutorial. Rien de bien compliquer si l’on suit les instructions. Voici un tutorial en .pdf pour aider.

– se munir d’une clef USB d’une capacité supérieure à 8 Go et y restaurer l’image du système d’exploitation que l’on désire installer. Aller dans utilitaire disque sous os X, selectionner la clef, restaurer…

– Installer le bootloader chameleon 2.0 RC4: ici sur la clef USB

– insérer la clef dans un port du futur Hackintosh et démarrer à partir de cette dernière

– avant d’éteindre la machine, rechercher sur internet les kext necessaires et les installer dans un dossier nommé extra à la racine du disque dur, avec les fichiers: com.apple.Boot.plist et smbios.plist.

– Lancer l’application multibeast et ne cocher que le kext RealtekR1000SL.kext.

– Lancer l’application EFIStudio-1.1 et rechercher la carte graphique idoine.

– Lancer l’application kext utility

– puis installer le boatloader chameleon 2.0 RC4 sur le disque ou l’on a installé le système cette fois-ci.

Redémarrer sur le disque ou le système est installé et admirer.

Voici quelques liens utiles:

http://www.kexts.com/

http://www.darwinx86.net/

http://www.insanelymac.com/

http://puru.se/

http://www.osx86install.com/

http://tonymacx86.blogspot.com/

http://www.efixusers.com/

http://maconpc.niloo.fr/

http://aquamac.proboards.com/

http://forums.tweaktown.com/

Publié dans informatique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Deux papous explorent la France…

Si vous voulez voir notre monde à travers les yeux de deux Papous de la nouvelle Guinée, Mudeya Kepanga, « chef de guerre« , et Palobi Palia, « chef de paix« , cliquez sur le lien suivant:


Deux papous explorent la France

Croyez moi, c’est une heure de pure bonheur.

papous

Le site du réalisateur et photographe:

Le tour du monde des papous

.

Voici quelques réflexions à méditer, le film en regorge…

 

« Pourquoi c’est toujours les blancs qui explorent le monde? »

 

« Les blancs ont vraiment des coutumes étranges. Ce n’est pas facile de manger avec eux. Pour manger, il leur faut autant d’outil que pour réparer une voiture… »
« Vous avez de superbes maisons, mais vous avez oublié la compassion et le partage. Les Papous partagent tout ce qu’ils ont, personne ne reste seul ou ne meurt de faim. Ici, dans ce pays où il y a de si belles maisons, j’ai vu des gens qui avaient froid et faim. »

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

L’ère des robots ménager (2ème partie)

Il n’y a pas que des robots aspirateurs, figurez vous qu’il existe aussi des robots tondeuses! Le jour où j’ai appris cela, j’ai été soulagé du joug de l’esclavage. L’entretien du jardin et particulièrement la tonte était une véritable corvée. Avec mon emploi du temps et habitant une région ou il pleut un petit peu partout et partout un petit peu, certains après midi de repos pluvieux je regardais désespérément, sans pouvoir intervenir, l’herbe pousser. L’après midi suivant, si il était « sec » et si j’étais disponible (beaucoup de si), je passais une après midi sur ma tondeuse auto-portée munie d’un bac d’éjection certes, mais avec une machine calant tous les dix mètres à cause de l’herbe trop haute et trop humide et qui plus est entrainant le bourrage de l’éjection. Une vrai galère.

Depuis çà:

Je regarde désormais la pluie avec le sourire.

Cet appareil, c’est, de la même façon que le robot aspirateur, la mort annoncée des tondeuses thermiques. Pourquoi, me direz-vous? Pour plusieurs raisons, dont les suivantes:

– c’est silencieux et la tonte peut avoir lieu le dimanche et pourquoi pas la nuit

– c’est plus économique en énergie qu’une tondeuse thermique et encore plus économique si l’on investit dans une tondeuse mixte courant secteur – énergie solaire.

– la tonte peut se dérouler même part temps de pluie

– les petites fleurs (marguerites and co) sont préservées sur un tapis d’herbe toujours tondu ras comme si il venait d’être tondu

– la pelouse s’embellit de saison en saison car la tonte est se déroule selon le principe du « mulching ». Il n’y a donc pas de ramassage de l’herbe. Il y a donc une fertilisation naturelle de l’herbe et un meilleur maintien de l’humidité dans le sol

– pratiquement pas d’entretien. Remplacement des minuscules mais efficaces lames de tonte, remisage l’hiver avec un bon nettoyage, remplacement à prévoir de la batterie tous les trois ans.

– une fois la programmation des temps de tonte, on ne s’occupe plus de rien durant la saison, la tondeuse vient se recharger automatiquement, si nécessaire, sur sa base d’où un gain de temps de 3 heures par semaine l’été.

– la tonte est possible même sur sur un terrain pas parfaitement plat (chez moi c’est une ancienne pâture).

Pelouse tondue ras

L’inconvénient d’un tel appareil:

– le prix encore cher, environ 3000 euros

– l’implantation d’un fil délimitant la zone de tonte dont il faut, au départ, préserver l’intégrité mais qui s’enterre au fil du temps. Cette implantation peut être fastidieuse si l’on a beaucoup de parterres fleuris: compter une après midi de travail.

– même si la sirène qui se déclenche en cas de soulèvement pour vol est dissuasive, il est recommandé de l’assurer.

– il faut ramasser les débris végétaux et particulièrement les pommes (une partie de mon terrain est un ancien verger) sous peine de compote locale

– il n’y a plus l’odeur, si agréable, de l’herbe venant d’être tondue…

Pour conclure, mes 2500m2 sont pour moi un espace que je ne regarde plus de la même façon. Avant, je regrettais d’avoir aussi grand et enviais les propriétaires de petits jardins. Faites le compte du temps gagné en fin d’année et la galère quand votre tondeuse auto-portée tombe en panne et vous en viendrez à ce concept. En ce qui me concerne, le jour ou je dois m’en passer, je déménage pour plus petit!

Quelques liens:

– le site du constructeur Huskvarna

– le site robot shop

Publié dans Astuces, Bricolage | 2 commentaires

L'ère des robots ménagers

Nous rentrons progressivement dans l’ère des robots ménagers. qui d’entre nous aurait prédit une telle aventure il y a à peine 10 ans? Je ne résiste pas à l’envie de vous présenter d’abord un robot aspirateur de la marque Irobot: roomba le bien nommé. A noter que d’autres marques commencent à construire de semblables joujous: Samsung, Electrolux et même Karcher!!! Un tel appareil représente, à échéance, la mort de l’aspirateur traditionnel pour plusieurs raison:

– il est plus économique en énergie

– le rendement est bien meilleur qu’un aspirateur traditionnel

– le résultat supérieur: mettez un robot aspirateur dans une pièce où vous avez préalablement passé l’aspirateur traditionnel et le réservoir à poussière de votre aspirateur robot sera plein, c’est garanti!

– c’est bien moins bruyant qu’un aspirateur classique

– pas de sac

– et surtout la (le) ménagère ne s’épuise pas au bout de son aspirateur…

A noter aujourd’hui une vente flash chez Ubaldi: un roomba à 349 euros et port gratuit, çà se ne rate pas: C’est ici.

Publié dans Astuces, curiosité, santé humaine | Un commentaire