La notion du pouvoir en France

Je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager ces quelques photos glanée sur internet et d’y ajouter une anecdote montrant que même au bas de l’échelle le français moyen veut asseoir à tout prix son pouvoir…

Notion du pouvoir en France 3

La France est un pays si riche que l’on peut se payer des fonctionnaires porte parapluie.

Notion du pouvoir en France 2

Madame Merkel, grave, se débrouille toute seule. Un exemple à suivre parmi d’autres!

Hollande lui, benêt et heureux, rit aux anges et ne se rend même pas compte du ridicule de la situation.

Notion du pouvoir en France 1

L’une est reine d’Angleterre depuis maintenant plus de 60 ans et tient son parapluie, tandis que l’autre est maire de Paris depuis quelques mois mais a besoin d’un valet pour tenir le sien.

Ce symbole en dit long sur ce qu’est le pouvoir en France sans oublier les fonctionnaires payés pour ouvrir et fermer les portes des voitures et des palais présidentiels.

Il y a 15 jours, l’un de mes confrères vétérinaire s’est pris de bec avec un « petit chef » dans le clos d’équarrissage où nous effectuons régulièrement des prélèvements sur des bovins pour le dépistage de l’ESB (voir cet article). Ce dernier nous bassine pour le port du casque alors que nous travaillons quasiment dehors et que très honnêtement et très franchement le seul risque est: que le ciel nous tombe sur la tête. Ce n’est donc pas une question de sécurité mais tout simplement une raison pour le « petit chef », détesté de l’ensemble des employés d’ailleurs, d’asseoir son autorité! L’affaire est remontée jusqu’à la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) dont dépend maintenant la direction des services vétérinaires. Mon collègue a reçu un courrier du responsable de la DDCSPP et néanmoins confrère (mais doit-on parler de confraternité dans ce cas précis?) obligeant le port du casque. Un simple appel téléphonique aurait suffit pour ce dernier à connaître les faits, aurait été plus « confraternel » et consommé moins de temps de travail payé par le contribuable. Cette anecdote montre clairement la suprématie de la bureaucratie et des « petits chefs » avides de pouvoir en France et payés pour emmerder ceux qui travaillent.

Le grand ménage à faire dans ce pays, c’est de virer les improductifs qui empêchent les autres de travailler et les profiteurs qui occupent la plupart du temps les postes à « responsabilité ».

Publié dans curiosité, Internet | Laisser un commentaire

Les alignements de Carnac

J’avais déjà décrit des sites mégalithiques ici et là. Les mégalithe viennent du grec mega qui veut dire grand et lithos, pierre. Les alignements de Carnac sont spectaculaires plus en raison du nombre de menhirs (pierre debout en breton) qu’en raison de leur particularité individuelle. Ils ont été construit vers 4000 avant J.-C. soit 1000 ans avant la première pyramide égyptienne! La signification de ces alignements ainsi que les symboles retrouvés sur certaines pierres n’est, à ce jour, toujours pas élucidé et les hypothèses émises sont multiples et parfois loufoques.

En fait, il n’y a pas qu’un seul alignement, mais plusieurs alignements successifs constitués eux-même d’un nombre de rangées variable:
– alignements du Menec (1170 menhirs répartis sur 11 rangées)

Alignements de Carnac+
– alignements de Kermario (982 menhirs sur 10 rangées). C’est dans ces alignements que l’on trouve les plus grands menhirs.
– alignements de Kerlescan et du petit Menec (540 menhirs sur 13 rangées).
le tout s’étend sur 4 à 5 kilomètres de distance pour 2934 menhirs. On estime qu’à l’origine il devait y en avoir  pas loin de 10000. La visite se fait aisément du long de la route: les alignements sont entourés d’un grillage dont la hauteur ne dépasse pas le niveau de la taille. Les petits trains et les visites commentées sont des attrapes-touriste, sachez-le.

Alignement de Carnac (Menhirs)

Il existe d’autres formations mégalithiques dans la région; les dolmens (pierre allongée), les allées couvertes qui deviennent des tumulus quand elles sont couvertes de plus petites pierres et de terre. Le dolmen des pierres-plates est situé quasiment sur la plage sur la commune de Locmariaquer et vous y aurez l’accès librement.

Entrée du dolmen des pierres plates

Entrée du dolmen des pierres-plates

tumulus des pierres plates

Dolmen des pierres-plates dans son intégralité

Il recèle quelques secrets comme cette inscription que ‘on retrouve à l’intérieur du dolmen:

Inscription dans le dolmen des pierres plates

Des tumulus complets, sans doute reconstitués existent mais se trouvent sur des sites devenus payant comme celui du Grand Menhir Brisé d’Er Grah à Locmariaquer:

Bicubiqueumulus du menhir briséLes pierres ne sont pas ce qui manque dans cette région, pas la peine de payer pour en avoir une indigestion, et si tel est le cas, rien ne vous empêche de prendre la direction du boulevard de la plage et de « piquer une tête »… Et puis Carnac, c’est aussi un très grand marché typique régional le dimanche, des plages, des petits restaurants spécifiques (crêperies, dégustation de fruits de mer).

Ce qui est fabuleux avec les mégalithes, c’est ce témoignage des temps très reculé qui révèle, à travers ses mystères, la preuve d’une certaine cohésion sociale puisque des pierres de plusieurs tonnes ont forcément nécessité des efforts concertés ainsi que les croyances matérialisées par les symboles que l’on peut retrouver sur certaines pierres.

 

Publié dans curiosité, photographie, vacances | Laisser un commentaire

L’île d’Houât: la nature sauvage…

L’île d’Houât est une ile de 4 kilomètres de long et 1,5 kilomètre de large, située au large du golfe du Morbihan et faisant partie des quinze îles du Ponant. On s’y achemine par bateau de différentes compagnies, à l’issu d’une traversée d’une quarantaine de minutes qui vous coûtera aux alentours de 35 euros aller et retour en haute saison. Le petit ferry (le Melvan) arrive au port de St Gildas parmi une vingtaine de bateaux de plaisance!

Le Melvan

La toute petite ville d’houât surprend par la petitesse de ses maisons de pêcheurs et l’absence d’engins motorisés. Le tour de l’île à pied fait pas loin de 18 kilomètres et vous prendra une journée entière pour le réaliser à un rythme très raisonnable de vacancier.

ile d'houât (plage)

Au détour de votre chemin, vous verrez une multitude de criques aussi jolies les unes que les autres. Il y a vraiment de quoi se faire plaisir en allant « piquer une tête » dans l’une d’entre elle. Il y a 5 aller et retour en grande saison et par jour pour Houat (le canard) et Hoédic (le caneton) par la Compagnie Océane. En haute saison, il ne faut pas hésiter à réserver par internet son billet; en effet, les bateaux sont pleins souvent une semaine à l’avance!!!

temps peut changer sur l'ile de HouatLe temps peut changer rapidement sur l’île, prévoir de quoi se couvrir n’est pas de trop. Evitez le parapluie en cas d’orage et évitez de s’abriter sous des arbres (assez rares, malgré tout, sur l’ile).

La flore est très variée avec des espèces endémiques comme l’aubépine maritime et fera la joie des botanistes.

aubépine maritime

aubépine maritime (Crataegus monogyna ssp. maritima)

Lis maritime

Lis maritime (Pancratium maritimum)

Cuscute de Godron

Cuscute de Godron (Cuscuta planiflora var. godronii)

N’hésitez-pas à passer une journée de dépaysement garantie sur Houât ou Hoedic, vous ne serez pas déçus! Le sentiment d’insularité est très fort à cet endroit. Prévoyez, en belle saison, les maillots de bain et les serviettes de plage ainsi qu’un bon pique nique. Si l’envie vous prends, vous avez la possibilité de passer une nuit insolite soit dans des tentes inuits ou dans un fort privé, de réserver dans le seul hôtel de l’ile ou bien d’emmener votre tente et de la planter dans le seul camping municipal au plus haut de Houât.

 

Publié dans curiosité, photographie, plantes, vacances | Laisser un commentaire

Un jardin peuplé d’animaux sauvages suite…

J’avais, auparavant écrit un article montrant les animaux sauvages dans mon jardin. Voici quelques vues supplémentaires prises ce mois dernier et un nouveau venu:

Martin-pêcheur

Un martin-pêcheur fait partie des animaux sauvages du jardin

La photographie précédente montre un martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis)
qui se remet d’une brusque collision dans la baie vitrée. La proximité d’étendues d’eau explique sa présence pour le moins inattendue dans mon jardin… Cet oiseau est capable de capturer, à l’affût, jusqu’à 80 poissons à lui seul dans la journée qu’il avale dans le sens des écailles! Surprenant pour un oiseau de 40 grammes et 17 centimètres. Il arrive qu’il s’alimente de mollusques ou même de batraciens. J’ai juste eu le temps, quelques minutes, pour aller chercher mon appareil photo et prendre deux clichés avant que je jeune animal ne s’envole, remis du choc.

Mon iPhone en pocher’a permis d’immortaliser une couleuvre d’Esculape (Lamessis longissimus) de plus d’un mètre et cinquante centimètres qui grimpe aux arbres. Elle se nourrit principalement de petits mammifères (campagnols) qu’elle étouffe par constriction ou de lézards. EJe ne savais pas qu’elle pouvait grimper dans les arbres et les arbustes pour chasser les oisillons et manger les œufs. Il parait qu’on peut la rencontrer postée jusqu’à 30 mètres de haut. Son espérance de vie est de 25 à 30 ans!

La même dans les frondaisons. Elle évolue avec une facilité  et une agilité stupéfiante.

Impressionnant! Cette couleuvre est à l’origine de la coupe d’Hygie, ou caducée pharmaceutique, emblème de la pharmacie française. Sans doute a-t-elle été dérangée par les travaux dans l’école derrière chez moi et l’abattage d’une bouée d’érable que j’ai du faire  pour faciliter ces travaux.

Pic epeichette

Pic épeichette (Dendrocopos minor)

Le système de protection du système nerveux central du pic épeichette lui permet de survivre aux martèlement incessant pour sa quête de nourriture…  En effet, la décélération au niveau de son bec est de l’ordre de 1 000 g (à 50 g un être humain meurt), et ce, toutes les 50 milli-secondes soit plus de 10000 fois par jour. A titre d’exemple, la décélération maximum au freinage en formule 1 est de 5 g. L’animal est très farouche et est très difficile à prendre en photo…

C’est assez surprenant de constater autant d’animaux sauvages dans son jardin. Le calme, la situation en liseré du bourg et la terre en pâture non cultivable aux alentours y sont certainement pour quelque chose.

Publié dans animaux, curiosité, photographie, Vétérinaire | Laisser un commentaire

Solutions gratuites de cryptage de données multiplateforme…

La loi sur le renseignement en France devrait être votée cette semaine. Cette loi, très controversée, laisse la porte quasi ouverte aux écoutes de vos activités sur internet et du transit de vos données qui n’auront, pour le coup, plus rien de confidentiel. Face à cet état de fait, il ne nous reste plus qu’à crypter nos données.

Le système le plus sur,  quasi inviolable de nos jours est le système de cryptage asymétrique.

Parmi les solutions de cryptage gratuite voire semi-gratuite, j’ai trouvé une alternative: BoxCryptor et Viivo. J’ai abandonné la première possibilité car elle ne permettait pas plus de deux appareils connectés simultanément dans sa version gratuite. Viivo permet autant d’appareils connectés simultanément pourvu que l’utilisation du cryptage ne se fasse pas dans le cadre d’une entreprise. Les formules de paiement des services se font à l’année pour BoxCrytor et au mois pour Viivo…

Capture d'écran 2014-02-19 12.03.52

AES 256-bit encryption n’a toujours pas été, à ce jour, cassé. Il faudrait 253 years en utilisant la force brute pour en venir à bout, nous avons de la marge… La clef de cryptage est fonction du mot de passe que vous aurez choisi, autant dire qu’il vous faudra un minimum de complexité pour ce dernier.

Viivo

Le portage de Viivo est assuré sur les machines Apple, Windows, iOS et Android. Le cryptage ainsi que le décryptage se font à la volée et n’entraînent pas de ralentissement notable lors d’utilisations courantes.

Viivo2

Sur votre machine de bureau, vous aurez un dossier avec vos données décryptées, différent du dossier correspondant à votre cloud.

Pour les heureux possesseurs de NAS de la marque Synology, il est possible, depuis la version 5.2 de DSM (Disk Station Manager) de crypter les données. Ce cryptage se fait soit sur un dossier partagé lors de sa création, soit sur le dossier correspondant à l’application Cloud Station, ce qui nous intéresse dans cet article. Par cette entremise et avec l’application Cloud Sync, vous pourrez envoyer sur votre Dropbox, GoogleDrive ou autres cloud que des fichiers cryptés. Vos pourrez lire vos fichiers cryptés sur PC ou Mac avec l’application Synology Cloud Station ou DS Cloud sur iPhone ou Android. Tout comme Viivo, aucun ralentissement notable lié au cryptage ou au décryptage n’est à signaler en usage courant avec les applications Synology.

Par contre, les fichiers synchronisés avec votre Dropbox par exemple ou avec les autres clouds ne seront pas directement lisibles mais récupérables sur un nouveau NAS Synology pour peu que vous lui indiquiez votre clef privé. L’entreprise Synology n’a pas encore crée d’application permettant cette lecture directe.

Synology Cloud Station

L’usage de votre NAS pour établir un cloud n’a de seul inconvénient que celui d’être tributaire de votre bande passante et d’une panne de votre serveur, mais c’est aussi celui qui peut-être le plus sécurisé. L’extinction du NAS rend l’accès à distance de vos données totalement impossible!

Pour vos fichiers les plus sensibles et si voue êtes paranoïaques, rien ne vous empêche d’inclure le cryptage Viivo dans celui de votre Cloud Station: deux cryptages asymétriques AES 256 bits valent mieux qu’un!

D’autres solutions de cryptage existent, Viivo et désormais la solution de Synology me semblent les plus pertinentes à ce jour.

PS: Cloudfogger est encore un produit jeune qui, même s’il est désormais multiplateforme, provoque des plantages et occupe beaucoup trop le CPU.

Publié dans Astuces, informatique, Internet, Iphone | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Ma thèse de doctorat, 25 ans, c’est loin déjà!

En 1991, les études pour devenir vétérinaire étaient finalisées par l’élaboration d’une thèse de doctorat, condition sine qua non pour avoir le droit d’exercer au delà d’une quinzaine de mois après avoir validé sa quatrième année dans l’une des quatre écoles vétérinaires en France (Paris, Lyon, Toulouse et Nantes). C’est un travail supervisé par un maître de thèse, toujours l’un de nos maîtres. Pour ma part, ce fut le professeur Faliu, maître de la chaire de botanique à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse.

De nos jours, nombres d’étudiants, pour réaliser leur mémoire, rapports de stage ou thèse sont tentés de « pomper » sur internet, avec un simple copié-collé, le contenu de leurs écrits. Cela est devenu tellement d' »usage » qu’il a été développé un logiciel qui permet d’effectuer des recherches poussées pour prévenir ce fléaux… C’est un peu le jeu du chat et de la souris. Les étudiants démasqués sont sévèrement réprimandés et c’est un juste retour des choses.

Il faut se replacer à l’époque où j’ai réalisé ma thèse, c’est à dire de 1989 à 1991:

– Internet sortait tout juste du CERN: il n’y avait donc pas d’internet pour le commun des mortels… Les principales sources d’information étaient les livres et les revues scientifiques que l’on trouvaient et que l’on trouve toujours, d’ailleurs, dans les bibliothèques.

– Pour la rédaction de ma thèse, j’avais utilisé un traitement de texte sur ordinateur, ce qui était très rare pour l’époque. L’ordinateur que j’avais utilisé en Guyane était un Macintosh SE30 monofinder, et en métropole, un Mac Classic avec le système multifinder, que j’avais acquis grâce à mes propres deniers. L’écran, c’était, pour les deux machines, un 9 pouces en noir et blanc!

System 6 Mac Classic

En cliquant sur l’image précédente, vous verrez les conditions d’utilisation de l’époque grâce à la page d’émulation…

– les moyens de stockage, c’était des disquettes simples (360Ko), double densité (720Ko) et haute densité (1,44 Mo). Ma thèse tenait allègrement sur une disquette double densité mais je n’ai jamais réussi à en récupérer les données.

– La version de word que j’ai utilisée était Microsoft Word 5.1a. Le concept du WYSIWYG ( ce que vous voyez est ce que vous obtenez) venait tout juste de naître avec cette version. J’ai utilisé excel 2.2 pour les tableaux et schémas de ma thèse. 

– A l’époque, les dessins, c’était du bitmap et l’application utilisée MacPaint. Je me souviens m’être arraché les yeux en dessinant point par point les cartes de la Guyane.

– l’imprimante qui a servi à l’impression était une style writer. En noir et blanc, elle débitait fièrement 3 pages par minute… Je me rappelle de mes amis qui m’avaient dit, à l’époque: » Avec Faliu comme directeur de thèse, tu n’es pas près d’avoir une date de soutenance ». Le Dr Faliu était si pointilleux qu’en moyenne, il fallait deux à trois ans pour avoir une date de soutenance… J’ai alors adopté une stratégie qui consistait à attendre à l’entrée de la chaire de botanique ladite personne avec un exemplaire finalisé de ma thèse en demandant une correction rapide, à récupérer le lendemain la thèse et les corrections, à effectuer les corrections dans la journée, à imprimer la nuit et à me présenter à nouveau le lendemain avec l’exemplaire corrigé et finalisé. La première fois, mon professeur a cru que je me moquais de lui et que je présentais à nouveau le premier exemplaire mais il a fini par constater que les modifications demandées avaient été faites. Pendant 15 jours, des corrections incessantes ont eu lieu, mais tous les deux jours, j’étais sur le perron de la chaire de botanique. J’étais prêt, financièrement, pour une semaine de plus mais il a sans doute craqué avant…

Style Writer

 

O tempora , O mores. Tout ceci ne me rajeunit pas mais montre à quel point la technologie a évolué: ce que l’on pouvait faire hier semblait extraordinaire, mais parait fade face à ce que l’on peut faire aujourd’hui.

Finalement, mon investissement aura été payant dans la mesure où j’ai gagné au moins deux ans pour obtenir ma date de soutenance. Car à l’époque, mon Mac Classic et la StyleWriter m’avaient coutés pas loin de 10000 francs (2200 euros d’aujourd’hui). Par contre, mon plus grand regret aura été de quitter la Guyane Française dont je vous avait parlé ici, pour rentrer en métropole. Mon plus grand rêve serait certainement d’y retourner et la visite récente d’un ami de plus de 25 ans (il se reconnaitra en lisant ces lignes) n’a fait que raviver très vivement ce rêve..

Publié dans animaux, curiosité, informatique, Vétérinaire | Laisser un commentaire

De la bonne humeur pour la journée!

Voici un petit extrait de ce que nous pouvons voir de notre fenêtre du jardin, le matin. J’avais parlé des animaux du jardin ici. Vous le conviendrez, il y a de quoi mettre de bonne humeur pour toute la journée! J’ai vite pris mo iPhone pour immortaliser le moment et vous le faire partager. Un petit recadrage dans iMovie et quelques améliorations: regardez!

L’écureuil remercie chaleureusement mon fils Simon d’avoir mal épluché les noix pour la salade d’endive de dimanche dernier. Ce fut source de joie pour notre mascotte du jardin! Il n’a rien laissé au hasard et a tout décortiqué minutieusement… Quelle vivacité et précision dans le geste: un régal à voir, vous ne trouvez pas?

Omnivore opportuniste, l’écureuil roux adapte son alimentation aux disponibilités en nourriture, l’alimentation constituant 60 à 80% de son activité selon les saisons. En automne et en hiver, il se nourrit de graines, champignons, écorces d’arbres et bourgeons. L’été son régime se diversifie, baies, fleurs, jeunes pousses d’arbres, cerises, escargots, insectes et parfois des œufs voire des oisillons. C’est en automne qu’il fait ses réserves en les enterrant pour les retrouver en hiver.

Depuis cet instant magique, je ne manque plus de mettre des noisettes dans une petite coupelle, sur la table du jardin. Coupelle que je retrouve bien évidemment systématiquement vide le lendemain en enrageant d’avoir raté le rendez-vous… C’est vorace ces petites bêtes!

 

Publié dans animaux, curiosité, Humour, Vétérinaire | Marqué avec , , | Laisser un commentaire