Un jardin peuplé d'animaux sauvages…

Le robot tondeuse Huskvarna dont j’ai fait un article en mai 2010 crée de par son silence de fonctionnement, un havre de paix propice aux animaux sauvages. Voici un inventaire non exhaustif de la vie sauvage dans notre jardin:

Des lapins…

Les lapins n’hibernent pas et sont strictement herbivores. Ils vivent en groupes et creusent des terriers.

Lapin 1

Trop près des habitations pour être chassés, la population est régulièrement atteinte de la myxomatose lorsqu’elle devient trop importante.

Lapin 2

Des écureuils…

Ecureuil 3

Ici en pleine course

Ecureuil 4

La pose une noisette sous la patte.

écureuil4Sur que des noisetiers pousseront le jour ou le jardin ne sera plus entretenu. Je n’ai pas encore trouvé son nid. Souvent situé entre 5 et 15 mètres de hauteur pour être hors de portée des prédateurs comme les chats mais pas trop haut pour ne pas être sujet aux coups de vent.

Des chats

De redoutables prédateurs pour les oiseaux, lapins (lapereaux), mulots et parfois taupes. Ici Diablo, le chat de la maison. D’autres chats inconnus fréquentent régulièrement le jardin.

Diablo 1Des couleuvres

Il n’est pas rare d’en observer. Le fond du jardin est délimité par un fossé qui assure de la fraîcheur pour ces animaux non aimés.

2012-06-21 15.41.41

Des chouettes hulottes qui nichent dans mon jardin et dont j’ai parlé ici, encore ici et .

D’autres espèces d’oiseaux: pic epêchette, grive musicienne, moineau, rouge-gorge, pie, pinson des arbres, merle, étourneau, hirondelle, pigeon ramier.

Des taupes: j’explique mon combat ici.

Des chauves souris: l’été, le soir et la nuit, les vols sont incessants. C’est une ultime protection contre les moustiques…

Des ragondins: sujets à une dératisation organisée par la commune au mois de Juillet, nul doute qu’il coloniseront à nouveau l’endroit.

Je me suis volontairement limité aux vertébrés car si l’on comptait les autres espèces et surtout les insectes, la liste serait longue comme un jour sans pain!

Publié dans animaux, curiosité, photographie, Vétérinaire | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Vendre "nos" œuvres pour éponger la dette?

J’ai lu, sur la toile, des articles émettant l’idée de vendre « nos » œuvres pour éponger la dette du pays! L’idée n’est pas si bête, à mon avis, si elle est accompagnée de mesures pour éviter de retomber dans la dette. Il est certain que la vente du patrimoine en œuvres suffirait amplement à effacer les presque 2000 milliards d’euros de dette (plus de 93% du PIB)…

L’affichage des intérêts de la dette en live, ci-dessus, depuis que vous vous êtes connectés, donne le tournis…

Année
Proportion du PIB
Valeur
Dette publique
Solde public
Dette publique
en milliards d’euros
Solde public
1978 21,2 % −1,7 % 72,8 −5,9
1979 21,1 % −0,4 % 82,8 −1,4
1980 20,7 % −0,3 % 92,2 −1,2
1981 22,0 % −2,4 % 110,1 −12,0
1982 25,3 % −2,9 % 145,5 −16,7
1983 26,6 % −2,6 % 170,0 −16,5
1984 29,0 % −2,8 % 201,4 −19,5
1985 30,6 % −3,1 % 227,7 −22,9
1986 31,1 % −3,3 % 249,3 −26,4
1987 33,4 % −2,1 % 281,2 −17,9
1988 33,3 % −2,7 % 302,8 −24,5
1989 34,0 % −1,9 % 333,3 −18,6
1990 35,2 % −2,5 % 363,6 −25,6
1991 36,0 % −3,0 % 385,1 −32,0
1992 39,7 % −4,6 % 440,1 −51,0
1993 46,0 % −6,5 % 515,4 −72,3
1994 49,2 % −5,5 % 570,0 −63,3
1995 55,5 % −5,5 % 663,5 −65,4
1996 58,1 % −4,0 % 712,7 −49,4
1997 59,5 % −3,3 % 752,5 −41,8
1998 59,6 % −2,6 % 787,4 −34,6
1999 59,0 % −1,8 % 806,9 −24,6
2000 57,5 % −1,5 % 827,3 −21,7
2001 57,1 % −1,6 % 853,3 −24,6
2002 59,1 % −3,3 % 912,0 −50,4
2003 63,3 % −4,1 % 1 004,9 −64,7
2004 65,2 % −3,6 % 1 079,5 −59,2
2005 66,8 % −2,9 % 1 147,6 −50,2
2006 64,1 % −2,3 % 1 152,2 −41,9
2007 64,2 % −2,7 % 1 211,6 −51,6
2008 68,2 % −3,3 % 1 318,6 −64,3
2009 79,2 % −7,5 % 1 493,4 −142,5
2010 82,7 % −7,0 % 1 595,0 −136,5
2011 86,0 % −5,2 % 1 717,3 −103,1
2012 90,6 % −4,9 % 1 833,8 −98,2
2013 93,5 % −4,3 % 1 925,3 −87,6
2014 (LFR) −3,8 % −83,9
Source : Insee Comptes de la Nation – Base 200585.

 

L’évolution au fil du temps de la dette me laisse songeur. Mon banquier ne me laisserait pas à un tel niveau de dettes… Alors pourquoi laisse-t-il les pays à un tel niveau d’endettement?

Au passage, le tableau ci-dessus souligne qu’en deux mandats, François Miterrand a multiplié la dette par six alors que Jacques Chirac l’a doublée dans le même temps. Nicolas Sarkozy l’a allègrement laissée filer le temps de son mandat.

joconde

Alors, sacrifier la Joconde ou pas? Estimée à 50 milliards d’euros, à elle seule, elle épongerait 2,8 % de notre dette!!! A lire l’excellent article de fiction de rue89. Associée aux autres œuvres, elle nous tirerait de l’ornière dans laquelle nos gouvernements successifs nous ont mis. Et j’ai la réponse à ceux qui disent à qui mieux mieux: « oui, mais si nous vendons nos œuvres d’art, il n’y aura plus de donateurs pour les musées… ». Et bien comme cela, les « généreux » donateurs n’auront plus d’excuses ou plutôt plus de moyens pour payer moins, voire pas d’impôts et participeront ainsi en payant leurs impôts au renflouement de la dette. « Et qu’y aura-t-il dans nos musées? ». Après un bon dépoussiérage, il y a une « foultitute » d’œuvres de jeunes artistes en herbe qui pourrait y être exposés…

Renflouer le pays, d’accord, mais durablement.

– Pour cela, plus d’emprunt aux banquiers. La plupart des ménages français ne dépensent pas plus qu’ils ne gagnent (ils n’ont d’ailleurs pas le choix). Le système bancaire est à revoir en profondeur ce qui ne sera pas facile, car le monde de la finance est tout puissant.

– Tout travail mérite salaire. Le corollaire, c’est: pas de rémunération sans travail. Exit les retraites scandaleuses des élus après leur mandat, les parachutes dorés et compagnie. Les emplois fictifs ou les conflits d’intérêts devraient être sanctionnés tout simplement par la confiscation des biens.

– Miser sur le développement durable et non sur la croissance. La croissance est une ineptie sur un monde fini; sur une planète sur laquelle, je vous le rappelle, nous vivons à crédit depuis le 19 août de cette année. Les rustines de gravillons sur les routes secondaires illustrent parfaitement mes dires.

– Tant que nos élus n’auront de cesse que de penser au renouvellement de leur mandat et que cela représente leur seule motivation, rien n’avancera. Il faut donc non seulement limiter le cumul des mandats, mais aussi le nombre de mandats consécutifs. Il faut également arrêter de se faire élire sur des promesses démagogiques qui ne pourront jamais être tenues!!!

– L’euro doit être dévalué, autrement dit, il faut faire fonctionner la planche à billets! Et si ce n’est pas possible, il faut sortir de la zone euro. Ceux qui empêchent la dévaluation de la monnaie, ce sont les riches, ceux qui ont leur bas de laine plein à craquer! Au sein de l’Europe, les Allemands. La dévaluation redistribuera les richesses vers les actifs, relancera donc la production et par conséquent l’emploi.

– Les mesures prises ne doivent pas changer à tout bout de champ. Les réformes dans l’éducation nationale en sont une caricature. C’est extrêmement onéreux et rends les entreprises « frileuses » dans leurs investissements. Il faut arrêter de légiférer à tout va et se concentrer sur une simplification.

– Notre système de protection sociale est à revoir. Certaines personnes ont des scrupules à bénéficier du système tandis que d’autres l’exploitent sans vergogne. Je connais beaucoup de gens qui préfèrent toucher les ASSEDICS plutôt que d’accepter un travail moins rémunérateur. La chasse aux profiteurs serait salutaire.

– Il faut bien plus de flexibilité du travail à l’instar du système anglo-saxon.

Evidemment, ce ne sont que quelques principes. Il est évident que ces derniers enlèvent beaucoup aux vrais riches: c’est à dire les rentiers, les spéculateurs… Ce sont aussi eux qui ont le pouvoir et les privilèges, car ils ont l’argent. Il n’y a pas si longtemps, en 1789 ceux qui avaient l’argent donc le pouvoir et les privilèges n’ont pas vu venir ou n’ont pas cru au soulèvement du peuple qui avait faim. Le scrutin donnera certainement un autre type de révolution. La tendance vers l’extrême droite est une réalité dans certains pays européens comme en témoigne la carte ci-après.

La montée de l’extrême droite traduit l’irresponsabilité de nos dirigeants et le nombre grandissant de personnes qui n’ont plus rien à perdre en votant pour elle.

Publié dans curiosité | Laisser un commentaire

Le château des Rochers Sévigné

Le château des Rochers Sévigné est situé à 7 kilomètres au sud est de Vitré. Il est célèbre de par sa propriétaire, Madame de Sévigné et ses correspondancesOn recense aujourd’hui 1120 lettres de Mme de Sévigné, dont 764 à sa fille Mme de Grignan, 126 à son cousin Bussy, et 220 lettres adressées à 29 autres destinataires.

Chateau des rochers SévignéLe chateau se visite de 11 heures du matin jusqu’à 18 heure avec des tranches horaires de visite. La visite en elle-même dure environ une heure au cours de laquelle vous visiterez la chapelle, le premier étage de la tour médiévale ainsi que les jardins à la française.

château de face

Le château est un domaine privé. Le propriétaire a passé un accord avec la ville de Vitré. En échange de l’ouverture au public de la chapelle et du premier étage de la tour médiévale, la ville de Fougères entretient via le personnel des espaces verts, les jardins à la française.

Le fils de Mme de Sévigné a fait tracer en 1689 les jardins à la française dessinés par Le Nôtre.

jardin à la françaiseLe château côté cours. D’autres sources de revenus sont nécessaires au propriétaire pour l’entretien du château, c’est pourquoi un golf a été crée dans les années 1990.

Château de Sévigné côté cours

La chapelle est située à l’angle sud-ouest de la cour, face au colombier. Madame de Sévigné, en partie sans doute pour son oncle l’abbé de Coulanges, fait reconstruire cette chapelle en adoptant le type, à la mode à Paris, de la chapelle à plan centré, octogone et couverte d’une coupole de bois sous une toiture à l’impériale.

La chapelle

A l’époque de Madame de Sévigné, c’était à la mode d’avoir des allées d’orangers. Le climat breton necessitait la rentrée des plantes en pot en période hivernale dans l’orangerie photographiée ci-dessous.

L'orangerie

L’entrée du château ou place Coulange, célèbre pour son écho artificiel lorsque l’on se place sur les dalles prévues à cet effet.

Entrée château

Le parc ou bois de décoration dont les allées ont été percées, plantées et nommées par Mme de Sévigné, est ouvert à la visite libre. Ici un promenoir dans le parc du château.

promenoir

Les photographies qui suivent sont prises de la pièce accessible au public au premier étage de la tour médiévale. Le seul intérêt que présente la visite de cette pièce tient dans les commentaires du guide à propos du mobilier: 5 tableaux, 5 fauteuils d’époques différentes, une table de chasse et un chandelier. Le tableau représentant la marquise de Sévigné à ses 18 ans avec son cadre d’époque.

La marquise de Sévigné

L’édition épistolaire visible dans l’orangerie par laquelle on accède pour les visites.

L'édition épistolaire

Des détails de mobilier

détail de candélabreDétail d’une table de découpe de chasse

pied de table de découpe de chasse

L’un des détails croquignolesque de cette époque a été mise en scène dans une fable de Jean de La fontaine ami de la marquise de Sévigné. La fille de cette dernière, qui deviendra la Comtesse de Grignan, était considérée comme l’une des plus belles femmes si ce n’est la plus belle. Louis IV aurait bien aimée la prendre comme maitresse et du coup la glisser dans son lit. Elle s’y est toujours refusée, ce qui ne manque pas d’un certain courage à l’époque…

Le lion amoureux de La fontaine

Sévigné, de qui les attraits 
Servent aux Grâces de modèle, 
Et qui naquîtes toute belle, 
A votre indifférence près, 
Pourriez-vous être favorable 
Aux jeux innocents d’une fable, 
Et voir, sans vous épouvanter, 
Un lion qu’Amour sut dompter ? 
Amour est un étrange maître. 
Heureux qui peut ne le connaître 
Que par récit, lui ni  ses coups ! 
Quand on en parle devant vous, 
Si la vérité vous offense, 
La fable au moins se peut souffrir 
Celle-ci prend bien l’assurance 
De venir à vos pieds s’offrir, 
Par zèle et par reconnaissance)

Du temps que les bêtes parlaient,)
Les lions, entre autres, voulaient 
Etre admis dans notre alliance. 
Pourquoi non? Puisque leur engeance 
Valait la nôtre en ce temps-là, 
Ayant courage, intelligence, 
Et belle hure outre cela. 
Voici comment il en alla. 

Un lion de haut parentage 
En passant par un certain pré, 
Rencontra bergère à son gré 
Il la demande en mariage. 
Le père aurait fort souhaité 
Quelque gendre un peu moins terrible. 
La donner lui semblait bien dur; 
La refuser n’était pas sûr; 
Même un refus eût fait possible, 
Qu’on eût vu quelque beau matin 
Un mariage clandestin ; 
Car outre qu’en toute matière 
La belle était pour les gens fiers,
Fille se coiffe volontiers 
D’amoureux à longue crinière
Le père donc, ouvertement 
N’osant renvoyer notre amant, 
Lui dit  » Ma fille est délicate; 
Vos griffes la pourront blesser 
Quand vous voudrez la caresser. 
Permettez donc qu’à chaque patte 
On vous les rogne, et pour les dents, 
Qu’on vous les lime en même temps. 
Vos baisers en seront moins rudes, 
Et pour vous plus délicieux ; 
Car ma fille y répondra mieux, 
Etant sans ces inquiétudes. » 
Le lion consent à cela, 
Tant son âme était aveuglée ! 
Sans dents ni griffes le voilà, 
Comme place démantelée.
On lâcha sur lui quelques chiens 
Il fit fort peu de résistance.

Amour, amour, quand tu nous tiens, 
On peut bien dire  » Adieu prudence! »

La visite de ce Château offre un rare moment de calme et de méditation. Les commentaires du guide nous plongent dans cette époque où les occupants des lieux avaient une vie d’apparence moins oppréssée.

Publié dans curiosité, photographie, Uncategorized, vacances | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Ballades en Brocéliande

Les ballades en Brocéliande recèlent au détours des chemins des merveilles du néolithique mais pas que… Les légendes arthuriennes y sont omniprésentes.

Le site des pierres droites

La trace de ces monuments était perdue depuis leur destruction à l’approche de l’an mille sur ordre des autorités religieuses, car considérés comme un lieu de culte ou de rassemblement. Seules trois pierres étaient restées dressées. Le site a été redécouvert, fouillé, et en partie restauré à partir de 1989. Lors de ces fouilles, les archéologues ont fait une découverte exceptionnelle : un menhir en cours d’extraction, abandonné sur place par les Hommes ; témoignage rare de l’organisation des chantiers mégalithiques. On estime l’érection de ces pierres à environ 5 000 ans, pendant la période néolithique.

mégalithique ter

Ce site comprends 420 pierres réparties sur 7 hectares soit un dixième de ce qui existe à Carnac. Seules 200 pierres des 420 sont visibles pour le visiteur sur un hectare. Le reste est en cours d’inventaire sur ce site!

mégalithique

Reconstitution d’un chantier du néolithique

Pas loin du site des pierres droites à 100 mètres se trouve un site reconstituant un chantier du néolithique..

reconstitution bids

Plusieurs hypothèse existent concernant le transport des pierres à cette période allant de des lits de glace jusqu’aux rondins de bois. Ici, c’est cette dernière technique qui est illustrée.

reconstitution6

On peut voir aussi comment les hommes de l’époque taillaient les blocs de schiste en y repérant les failles et en désolidarisant les blocs à l’aide de cales en bois.

reconstitution ter

Reconstitution d’un village du néolithique

Jouxtant le site des pierre droites se trouve une reconstitution d’un village du néolithique.

reconstitution

Les villages du néolithique n’étaient pas situés à proximité des sites mégalithiques mais dans des lieux où les ressources alimentaires ou en eau étaient plus propices.

reconstitution 5

On peut voir ci dessus l’ancêtre de la charrue et son soc, matériel pouvant être attelé. En arrière plan, un jardin comme il pouvait être à l’époque.

le feu au néolithique

Il y a 500 000 ans, Homo Erectus a domestiqué le feu, il a su l’allumer et le conserver, lui permettant de conquérir des zones au climat froid. Les plus anciens foyers aménagés en Europe ont été retrouvés à Menez Drégan dans le Finistère.

Le feu est un élément fondamental de la vie des hommes, d’abord dans le « tee-pee » au Paléolithique puis au coeur des maisons du néolithique; il sert à éclairer l’intérieur des maisons, fumer le bois pour éviter qu’il ne soit attaqué par l’humidité, lutter contre les insectes xylophages, se réchauffer, cuire et réchauffer les préparations alimentaires ou alors cuire les poteries pour les tendres imperméables…

La pièce couverte

C’est un monument funéraire du type allée couverte encore inclus dans un tertre résiduel, se présente aujourd’hui sous la forme d’un « château de cartes effondré ». On y compte une douzaine de grandes dalles de schiste enchevêtrées dont certaines sont couvertes de cupules.

pièce couverte bis

L’allée couverte des Bordoués, sépulture collective de type allée couverte. C’est une chambre de 8 mètres de long sur 1,5 mètres de large, précédée d’un court vestibule matérialisé par trois dalles plantées perpendiculairement.

L'allée couverte des Bordoués1

Tumulus du jardin aux Moines

Monument daté des années 3000 à 2500 avant notre ère, réutilisé plus tard à l’âge de bronze, c’est un tertre funéraire sans chambre d’une longueur de 27 mètres. La masse de terre est bordée de 27 petit blocs dressés du côté nord, et 26 du côté sud. Il est construit alternativement en quartz et en schiste rouge local.

moine 1

Eglise de Tréhorenteuc

L’Eglise de Tréhorenteuc, dite la chapelle du Graal est unique en Europe. l’Abbé Henri Gillard, recteur de Tréhorenteuc a restauré entre 1942 et 1962 cette église en lui donnant son âme et sa personnalité.

Abbé Gillard

« la porte est en dedans » formule à méditer

Eglise de Tréhorenteuc

Les symboles de la légende arthurienne sont largement représentés dans ce lieu saint. La photo ci dessous: Le Cerf blanc et les quatre lions.

Eglise de Tréhorenteuc4

Vitrail illustrant les Apôtres autour du Saint-Graal…

Eglise de Tréhorenteuc5

Large vitrail évoquant les légendes de la Table Ronde… ou vitrail du Graal.

Eglise de Tréhorenteuc8

 

 

En Brocéliande, vous êtes toujours non loin des trésors et des légendes du passé. Les ballades pédestres en sont constamment ponctuées ce qui leur donne une ambiance de mystère et de surnaturel.

Publié dans curiosité, photographie, vacances | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Jublains, la ville romaine

Jublains est une ville romaine dans toute sa splendeur située près de Mayenne pas très loin de Laval: c’était le carrefour routier entre la Manche et la vallée de la Loire. Le peuple gaulois à l’origine de la ville sont les Diablintes. Vers 65 après J.-C. une vaste opération d’urbanisation dote la ville de ses plus beaux monuments.  Il faut compter une bonne après-midi pour la visite complète des vestiges de cette ville, musée compris.

Jublains

Musée: 

Le musée (route de Montsûrs) met en valeur les objets retrouvés sur les fouilles réalisées sur la ligne à grande vitesse en Sarthe et en Mayenne, de la préhistoire à l’époque moderne. Des photographies aériennes montrent l’ampleur du projet. A lui seul, le musée peut vous accaparer facilement 3 heures de votre visite, par ses seules richesses. L’entrée n’est pas trop onéreuse, gratuite pour les moins de 18 ans et jusqu’à 4 euros pour les adultes.

Forteresse de Jublains:

Entrepôt à l’origine (construction grise au centre) vers 200 de notre ère, au fil du temps, il est devenu poste militaire consécutivement à la construction de l’enceinte extérieure vers 295 de notre ère (construction couleur ocre).

Forteresse plan

forteresse2

forteresse4

Les grands bains de la forteresse:

Ce petit bâtiment était destiné au personnel dirigeant la forteresse. Un autre bâtiment, les petits bains était réservé pour le restant de la garnison.

Plan des bains de la forteresse

On y pénétrait par un vestiaire (1) et l’on se rendait dans l’espace chauffé, comprenant une salle de massages (3), un sauna (4) et un bain chaud (5). Puis on allait d’eau dans la salle froide (2) avant de retourner au vestiaire.

forteresse 5

forteresse 6

Les grands bains comprennent une partie froide au fond et à gauche sur la photographie ci-dessus et une partie chauffée en premier plan. Le sol de circulation antique, aujourd’hui effondré, se trouvait à un mètre plus haut que le sol actuel, au même niveau que le pavage de la partie froide. Sous le sol, un espace appelé « hypocauste » servait à faire circuler l’air chaud.

Thermes

Elles sont situées sous l’église actuelle construite au 5ème siècle et sont en visite libre.

Les thermes traduisent bien les influences méditerranéennes sur le mode de vie en Gaule. Autour du bâtiment de bains, des boutiques et des portiques en font un équipement essentiel de la ville antique.

Plan des thermes

La salle des bains froids (1) dallé de schiste est en remarquable conservation comme en témoigne la photographie ci dessous..

Thermes

La salle tiède de transition (2) permettait de se préparer au bain tandis qu’à l’extrémité (3) se trouvait la salle de sudation. Les bains chauds (5) sont matérialisés par un marquage au sol à l’extérieur de l’église tout comme les salles annexes (6) et les portiques et boutiques (7).

Théatre de Jublains

Le théâtre est implanté à la sortie de la ville, sur le versant du plateau dominant le bassin d’Evron. Deux théâtres se sont succédés à Jublains: le premier, presque rond, accueillait des spectacles nécessitant peu d’espace tandis que le second (construit sans doute à la fin du 2ème siècle), plus grand, dispose d’une arène centrale qui permettait peut-être d’accueillir des divertissements habituellement réservés aux amphithéâtres (gladiateurs, combats avec des animaux).

théâtre 1

Quelques fragments d’une inscription retrouvée ici nous apprennent que le monument à été offert par un certain Orgetorix (ce qui signifie en gaulois, grand carnage), riche notable Diablinte qui gouvernait la cité.

Temple

Situé vers la route de Mayenne à à peine 600 mètres.

le temple

Le temple: maquette

Un sanctuaire en bois existait dès le 4eme siècle avant notre ère et constituait le coeur d’une occupation gauloise. A l’époque romaine, un temple de pierre fut construit à son emplacement. Les vestiges visibles sont ceux d’un temple gallo-romain.

Plan du temple

Une enceinte de 75 mètres de côté, le péribole (1), délimite l’espace sacré et retient un remblai qui forme un terrain plat. L’entrée principale (2) se trouve au milieu du côté est, tournée vers le soleil levant. Aujourd’hui, nous y rentrons par une entrée secondaire (3) située à l’ouest. A l’intérieur de la cour se dresse un temple (4) de pure tradition romaine. Surélevé sur un podium, il était entouré des colonnes et abritait en son centre une chapelle appelée cela (7), réservée à la statue de la divinité. il s’agissait peut-être d’une déesse mère, dont on a retrouvé des fragments de la statue de culte.

Allée 2 (vision)

 

Accès ouest du temple, reconstitution en sur-impression.

temple 6

 

Animations gauloises:

Jusqu’à la mi-août, vous aurez droit à une animation de guerriers gaulois certes minimaliste mais qui explique très précisément comment pouvaient être les techniques de combats des gaulois.

Reconstitution 3

Arnachement des chevaux (petits 1,20 à 1,40 au garrot) avec un système de lanière. Les mors existaient à l’époque. Cette cavalerie légère était polyvalente: transport de marchandise, labours, guerre d’escarmouche.

Reconstitution 1Combat à la lance.

Javeline

Combat de javelines.

En conclusion, un mois d’août maussade est propice à ce genre de visites enrichissantes pour la culture générale. C’est surtout un voyage dans le temps pour pas cher…

 

Publié dans curiosité, photographie, vacances | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Qu'y a-t-il dans le véhicule et dans la tête d'un vétérinaire rural?

Pour tout ceux qui se demandent ce que peut bien transporter le véhicule d’un vétérinaire rural, cet article est fait pour eux. Pour faire des visites dans les fermes, les praticiens ruraux sont contraints d’emmener à la fois du matériel pour le diagnostic ainsi que le matériel pour certaines interventions mais aussi leur pharmacie pour effectuer les soins. Tout ceci représente environ 600 à 800 kilogrammes en fonction du vétérinaire praticien. Il existe des caisses à tiroirs rendant le rangement plus facile; j’ai choisi le plus simple avec 5 tiroirs.

Arrière d'une auto d'un vétérinaire rural

Pour ma part, j’ai opté pour un véhicule utilitaire modèle Caddy de la marque Volkswagen après avoir été échaudé par Ford et déçu des marques françaises. La motorisation est le diésel de 105 chevaux ce qui est largement suffisant pour le véhicule d’un vétérinaire rural.

Arrière du véhicule

L’arrière du véhicule est réservé aux trousses d’intervention, aux solutés, à la poubelle ainsi qu’à différentes boites de stockage (casaques et gants de vêlage, petits et grands cathéters, bandes plâtrées, élastoplaste et bande à pied). Parfois, nous emportons du matériel occasionnel comme par exemple un échographe, la mallette de seringues à tuberculine de McLintock, une pince à relever les bovins…

IMG_3345

Tiroir des antibiotiques, grands et moyens flaconnages comprenant de gauche à droite et de haut en bas: Duplocilline®, Laocaine®, Finadyne®, Colicilline®, Panadia®, Vétédine solution®, Méloxydil®, Cevaxel®, A180®, Zactran®, Tenaline 10%®, Lotagen®, Calmagine®, Biocolost®, MethioB12®, Intramicine®, iodure injectable, Phosphonortonic®, Tylan®, bolus de cobalt, Dolethal®. Les spécialités varient en fonction des saisons et des pathologies prépondérantes du moment; le mot d’ordre c’est le moins de stock possible.

IMG_3343

Demi tiroir obstétrique comprenant de gauche à droite et de haut en bas: oblets gynécologiques, pommade cicatrisante Dermaflon®, matériel de sondage utérin, bombe cicatrisante vaginale Vagizan®.

IMG_3342

Tiroir injectables divers comprenant de gauche à droite et de haut en bas: Solumédrol®, Médérandil®, Receptal®, Ocytocine®, Dinolytic®, Voren suspension®, Planipart®, Diurizone® injectable et en poudre orale, Finadyne pâte orale®, Dimazon®, T61®, Ultra B®, Biodyl®, Complexe 24®, boite de 1 kilogramme d’aspirine en poudre, Carbésia®.

Tiroirs à Solutés

Tiroir à solutés comprenant: du calcium sous la forme de chlorure ou gluconate injectable en flacon de 500 millilitres, du glucose injectable en flacon de 500 millilitres, du glucose et bicarbonate en flaconnage de 500 millilitres pour les veaux, un pot de 1 kilogramme de méthionine en poudre, une boite de 6 sachets de sulfamide en poudre, des sachets repas pour les veaux, des pastilles réhydratantes pour les veaux, des comprimés d’antibiotiques pour les entérites néonatales, des sachets de Bésortyl®, des bolus de calcium, des bolus de phosphore, 1 kilogramme de vitamine C, du charbon en pâte orale, 300 grammes de graines de lin.

Tiroir ordonancier

Tiroir à ordonancier et tout petit matériel comprenant: Trayonotome danois, trocarts pour météorisme, ordonnancier-facturier, crayons, tampons encreurs, trocart pour implants, implants, crayon marqueur pour bovins, sparadrap, bande à pied, lampe frontale, lampe de poche, vaginoscope.

Tiroir matériel d'injection et sachets voie orale

Tiroir pour le matériel d’injection et les sachets: aiguilles d’injection de différentes tailles selon les types et la localisation des injections, conteneur à objects contondants, gants de fouille, savon, trocarts, cathéters, Vétédine savon®, Vétédine solution®, sulfate de soude, Provichoc®, sachets pour acidose, sachets pour ruminer, sachets d’acide oxolinique, Rumigastryl®, Bovi C3®.

Trousse à castration dans le véhicule d'un vétérinaire rural

Trousse à castration comprenant de gauche à droite et de haut en bas: Antibiotique à base d’oxytétracycline, antiseptique à la chlorexidine, savon à la chlorexidine, bombe cicatrisante à base d’aluminium, sérum antitétanique, seringues de 10 et 20 millilitres et aiguilles, lames de bistouri.

IMG_3350

Trousse de consultation comprenant de gauche à droite et de haut en bas: gants de fouille, stéthoscope, détecteur de métaux, miroir amovible pour regarder sous les pieds, savon antiseptique, sondes urinaires, bandelettes urinaires, thermomètre, bol à fond noir, aiguillon électrique, seringues et aiguilles de ponction, tubes à prélèvement sanguin.

IMG_3348

Trousse pour prolapsus utérin et vaginal comprenant de gauche à droite et de haut en bas: fil de suture irrésorbable, élastique pour hystérectomie, Planipart®, laocaïne pour épidurale, désinfectant à base de chlorexidine, épingles vulvaires, lames de bistouri, aiguilles pour intraveineuse et épidurale, seringue de 20 millilitres, oblets gynécologiques, aiguille de Bühner et bandage de Bühner.

Trousse de mise sous perfusion

Trousse de mise sous perfusion comprenant de gauche à droite et de haut en bas: boite pour le matériel de pose, flaconnage vide pour les aiguilles et objets contondants, petits perfuseurs, perfuseurs pour grands animaux, seringues et aiguilles, porte-aiguille, ciseaux, bobines de Vicryl®, lames de bistouri, bande à pied, cathéters pour veaux, cathéters pour vaches.

Trousse à vélage bisTrousse pour vêlage comprenant de gauche à droite et de haut en bas: savon à la chlorexidine, lacet de vêlage, boite pour la réanimation des veaux nouveau-nés, anesthésie, et hémostase, boite pour le rasage et aiguilles de suture de secours, brosse de nettoyage, lac de contention pour les postérieurs de bovins, 2 pinces hémostatiques, pinces mouchettes.

Trousse à césarienneTrousse à césarienne comprenant de gauche à droite et de haut en bas: chlorexidine, bombe cicatrisante à base d’aluminium, gants pour l’aide à l’abomasopexie, fils de suture résorbable, fil de suture irrésorbable, seringues de 50 millilitres, flacon de penicilline-streptomycine, flacon d’anesthésique local (laocaïne), pince atraumatique à mors en caoutchouc, boite d’instruments stériles d’intervention chirurgicale pour grands animaux ( aiguille cadavérique, aiguille courbe à section ronde, aiguille courbe à section triangulaire, ciseaux, ouvre lettre, pastille désinfectante), perfuseur recyclé pour le dégonflage de l’abomasum.

Trousse embryotomie

Trousse à embryotomie comprenant de gauche à droite et de haut en bas: huile silicone, papier essuie tout, embryotome de Thygesen, passe cable scie fil et furet, crochet de vêlage articulé, passe-lacs à anneaux en inox, poignées pour scie-fil, bobine de scie-fil, pinces coupantes.

Matériel de charpentier recyclé

Ceinture de charpentier détournée de son usage initial. Elle sert désormais pour les prélèvements sanguins à répétition. Elle contient:

Contenu pour la prophylaxieUne paire de ciseaux, stylo bic, vacutainer pour tube sec, aiguilles, porte aiguille.

Tiroir gros matériel

Tiroir pour gros outils: appareil pour drenchage, lance bolus, taille onglon, serre jarret, petit matériel de pédicure.

La blouse, les bottes et les sur-bottes sont dans une caisse côté passagé.

Il est nécessaire après cet inventaire à la Prévert, une liste non exhaustive d’ailleurs, de remettre les pendules à l’heure avec nos chers (dans tous les sens du terme) politiques. Il est dans l’air du temps de mettre à l’amende l’ensemble des professions libérales dont la notre. Certains arguent comme le montre la petite video extraite de l’émission C dans l’air diffusée sur france 5 le 17 Juillet 2014, qu’il n’est point besoin d’être diplômé pour exercer le métier de vétérinaire et que nous sommes des rentiers!!! Remettant notre métier au niveau de celui de coiffeur ou de conducteur de taxi: écoutez… 2 minutes 15 d’âneries!

Monsieur Elie Cohen, en ce qui nous concerne, nous, vétérinaires ruraux, vous ne savez pas de quoi vous parlez. Je vous invite à venir nous voir sur le terrain. Car on finit par croire que le décalage entre nos instances dirigeantes, nos « grosses têtes » et les réalités du terrain sont un fait établi. Les acteurs de notre gouvernement et en particulier Arnault Montebourg montent également au créneau pour stigmatiser les professions libérales, écoutez:

Monsieur notre cher ministre Arnault Montebourg, vous êtes-vous demandé si votre salaire est mérité? Car si vous étiez payé au résultat, vous feriez sans nul doute grise mine. Sachez que si nous nous rapportons au tarif horaire, nous flirtons avec le SMIC. Nous sommes en effet bien au dessus des 35 heures par semaine!

Allez-y, lancez vos réformes à tout va! Mais n’oubliez pas que nous sommes aussi des employeurs. En ce qui me concerne, je fait parti d’une association de 4 praticiens qui emploient 3 secrétaires. Les premiers à pâtir de vos mesures seront nos salariés, car nous ne pourrons plus les payer. Nous n’assurerons plus les gardes pour la gloire; actuellement, vous pouvez, à la campagne, avoir un service 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Nos clients n’arrêtent pas de nous dire qu’il sont mieux servis par les vétérinaires que par leur propre médecin! Les temps risquent de changer si vous mettez en pratique certaines de vos mesures.

Laissez donc aux premiers venus le soin d’assurer l’épidémio-surveillance et attendez la survenue d’une bonne maladie émergente comme la fièvre aphteuse et vous aurez une situation similaire à celle survenue au royaume-unis en 2001 (30 millions de dollars de perte de revenus à l’industrie britannique par semaine), alors que les foyers ont été circonscrits rapidement en France grâce au réseau d’épidémio-surveillance constitué principalement des vétérinaires praticiens ruraux.

Laissez l’usage des antibiotiques aux seuls éleveurs et leur commercialisation aux seuls pharmaciens et mesurez par la suite leur consommation en volume. Car je doute fort que les pharmaciens détaillent afin de ne traiter que l’animal malade… Je doute fort que les éleveurs prennent les précautions d’usage face à des produits qui passeront dans la consommation courante (moins chers et plus accessibles).

La pénibilité de notre métier est bafouée. Nous entrons dans le monde du travail à l’issue d’études longues (1 an de préparation au concours d’entrée, 4 années plus un redoublement à l’Ecole Vétérinaire de Toulouse et 1 an pour la thèse, donc 6 années d’études); le revers de la médaille est que pour partir à la retraite, je dois, dans l’état actuel des choses, travailler jusqu’à…. …..67 ans. J’ai bien peur, comme bon nombre de mes confrères, d’être incapable d’arriver jusque là. Que dire des jeunes confrères prêts à reprendre le flambeau? C’est simple, il n’y en a plus. Je sais que l’investissement que j’ai fait pour les droits de présentation à la clientèle, soit 1 an de bénéfice, ont été fait en pure perte, je peux désormais m’asseoir dessus. Les jeunes vétérinaires ont beau avoir la vocation, ils trouvent le métier trop dur et d’avenir incertain. J’ai pour seule compensation les clients reconnaissant de nos services, voire fiers de leur vétérinaire: c’est parfois ce qui nous fait encore tenir.

Messieurs les politiques, vous fragilisez certains maillons du tissu social français: méfiez-vous du jour où un ou plusieurs maillons lâcheront! Dans un prochain article, j’essayerai de faire le tour de nos activités, ce qui ne manquera pas de rendre compte de notre polyvalence.

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires

Un week-end pour les plages du débarquement

Un week-end pour les plages du débarquement (opération Overlord), c’est trop court pour tout voir. Aussi faut-il se borner à l’essentiel. C’est ce que nous avons fait le week-end du 26 et 27 juillet 2014. Pour comprendre cet événement, il faut avoir à l’esprit que plus les alliés tardaient à intervenir, plus les allemands renforcaient leur défenses…

(Attention à certaines images panoramiques qui si vous cliquez dessus sont assez lourdes à télécharger et parfois longues à obtenir selon votre connection internet)

Après-midi du samedi:

– La Pointe du Hoc (compter 1 heure de visite)

C’est à cet endroit qu’il est possible de mesurer la violence des combats et l’acharnement qu’il aura fallut pour mener à bien la destruction de l’objectif avec la hauteur de la falaise que les rangers ont gravit et les innombrables cratères visibles vus du ciel témoignant la violence des bombardements alliés.

Cratères de la Pointe du hoc

135 des 225 rangers qui y furent débarqués y sont morts.

La pointe du Hoc

Omaha beach (compter 1 heure 1/2 de balade)

En remontant après le casino de la ville on peut apercevoir, sur le bord de la route un pont artificiel qui permettait d’acheminer le matériel à l’intérieur du port artificiel.

Pont artificiel à Omaha beach

Sur la hauteur, se trouve un musée avec, en plein air, des vestiges intéressants tels que les fameuses péniches du débarquement.

Péniche

 

ou alors des pièces d’artillerie allemandes ou alliées.

Canon d'artillerie 2

Arromanche et les vestiges de son port artificiel: le port Mulberry (Compter 1 heure 1/2)

Arromanche port artificiel

Le port artificiel a nécessité 600 000 tonnes de béton. Il était composé de 33 jetées et avait 15 km de routes flottantes pour acheminer hommes et véhicules sur la terre ferme. Il a résisté à la tempête les jours qui ont suivi le D Day contrairement au port artificiel d’Omaha beach. La distance parcourue à pieds sur la partie plage vous permettra de mesurer l’immensité de l’ouvrage provisoire!

Dimanche matin:

Batterie de Longues-sur-mer: (1 heure 1/2)

Composée de 4 canons de 152 mm, elle a été prise par les forces armées alliées le lendemain du jour J. Elle n’a pu donner sa pleine mesure grâce au pilonnage des navires et au bombardements de l’aviation.

Batterie de longueville (HDR)

Le poste de commandement est placé 200 mètres plus loin sur la côte et permettait grâce à un système de visée télémétrique d’ajuster les tirs. Les pièces d’artillerie sont assez bien conservées.

Canon de batterie

Ces derniers avaient une portée de 20 kilomètres.

Poste commandement batterie de longue

Devant le poste de commandement photographié ci-dessus, une petite route descends vers une petite crique sympa qui vous donnera une vue imprenable sur les falaises vue d’en bas.

côte vers Arromanche

Au loin, dans la brume, les vestiges du port d’Arromanche sont visibles. La crique en question:

Plage sous batterie de Longues

Cimetière militaire américain de Colleville sur mer et son mémorial. (2 heures de visite)

Le terrain du cimetière est la propriété des États Unis; concédé par l’état Français à vie et exempt de toute imposition ou taxe, ce qui aura été la moindre des choses…. La visite du mémorial du cimetière de Colleville vaut tous les musées du coin et est en plus gratuite…

Cimetière Colleville

Vous y trouverez en particulier des enfants d’hommes illustres comme par exemple: Théodore Roosevelt JR, un descendant du président.

Théodore Roosevelt JR

Sainte Mère Eglise (compter 2 heures avec le déjeuner)

Célèbre pour son parachutiste, John Steele resté accroché au toit de l’église.

Eglise de Ste mere eglise

N’hésitez pas à aller dans un restaurant original: « Au feu ardent ». La cuisine, des galettes normandes agrémentées de cidre sont typiques. J’affectionne particulièrement la viroise: andouille, pommes et crème au camembert.

Le feu ardent Sainte mère eglise

En effet à l’intérieur, vous trouverez un émouvant pan de mur sur lequel d’anciens participants ont apposés leur signature ou alors de la famille en leur souvenir.

Restaurant corrigé

Dimanche après-midi:

Batterie d’Azeville et le camouflage original d’un Bunker (1 heure sans la visite des infrastructures du site)

Bunker camouflé

Utah Beach, (1 heure)

C’est l’endroit ou a eu lieu plusieurs jours après le jour J, le débarquement de la division française du général Leclerc.

Char Sherman

 

Char Sherman caractéristiques

Si vous avez du temps en rabe, vous pouvez visiter le cimetière militaire allemand de la Cambe et le musée de l’occupation à Sainte Marie du Mont qui est plus axé sur la vie civile de l’époque. Mais déjà, si vous avez suivi notre périple, vous en aurez plein les pattes! Nous avons, en outre, volontairement shunté toutes les visites payantes, considérant qu’un petit week-end permettait largement de voir tout ce qui est gratuit…

Voici, pour conclure, une video qui retrace le débarquement: de superbes images colorisées:

Publié dans curiosité, photographie, vacances | Marqué avec , , | Laisser un commentaire