Pioneer N-70 A, un lecteur réseau complet.

J’avais déjà parlé du modèle Pioneer N-50 ici. J’ai opté pour un modèle plus élaboré, le Pioneer N-70 A, qui permet, en autres choses, la lecture de bien plus de formats musicaux que son prédécesseur.

Pioneer N-70 A

Plus lourd, plus grand et mieux conçu que son prédécesseur: voilà comment nous pourrions résumer les choses. De multiples tests sont accessibles sur internet; ici, ici ou .

Pioneer N-70 A

L’interface du Pioneer N-70 est plus agréable, la fenêtre d’affichage étant nettement plus grande comme vous pouvez le constater sur la première photo.

mode d'emploi du N-70 A

Le mode d’emploi ci-dessus est clair et détaillé; l’utilisation de l’appareil étant relativement intuitif.

Pioneers N-70 A

L’accès aux radios est toujours impossible et semble liée à mon provider, c’est à dire à Free… Même avec un paramétrage mettant en jeu un server proxy, la connexion aux web radios aboutie inexorablement à un message laconique: « server error ». Je passe par mon serveur Synology en airplay pour écouter les radios: les flux radios n’étant d’une grande qualité, je trouve ce procédé suffisant.

Pioneer N-70 A télécommande

La télécommande est très fonctionnelle, mais je préfère de loin utiliser l’application dédiée pour iPhone: controlapp de Pioneer qui me semble bien plus pratique que la télécommande.

Couplé au casque AKG Q701 de Quincy Jones, les écoutes sont sublimes. Je vous renvoie à l’article déjà publié ici.

réglage du volume sonore sur l'ampli-casque

Le principal avantage de ce lecteur réseau tient, pour ma part, à la lecture des fichiers Super Audio CD et à son ampli casque. Le SACD représente, à l’heure actuelle, même s’il n’est pas vraiment démocratisé, le meilleur format d’écoute musicale (avec les formats non compressés que sont le FLAC par exemple) si le matériel et les conditions d’écoute en aval sont de qualité. Tout mes SACD sont dématérialisés sur mon serveur réseau Synology 1815+ et échangés avec le lecteur réseau grâce à la certification DLNA des deux appareils.

L’appareil n’est pas exempt de défauts dont le principal est l’absence de décodage du DTS. L’application iOs controlapp de Pioneer plante quand on ouvre un fichier vide ou lorsqu’on passe d’un morceau à un autre dans un fichier de morceau au format DSD 5,8 mHz.

Malgré ces défauts et un prix un tantinet élevé de 1104 euros chez iacono.fr (prix négocié), les services rendus en terme de qualité d’écoute valent bien ces sacrifices.

Ce contenu a été publié dans Astuces, Bricolage, curiosité, informatique, Internet, Iphone. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.