Les machines de l’île de Nantes…

Les machines de l’île sont désormais une particularité de la ville de Nantes à ne rater sous aucun prétexte… Elles détrônent, si je puis dire, le château des ducs de Bretagne. Elles constituent à la fois un vaste programme culturel mais aussi une solution originale d’urbanisme pour la réhabilitation des anciens chantiers navals.

Près des machines de l’île, à moins de 5 minutes à pied, vous trouverez le « hangar à bananes ». Ce sont d’anciens entrepôts de déchargement des importations de bananes d’outremer. Ces entrepôts ont été transformés en 500 mètres de bars et de restaurants et se situent le long de la Loire. C’est une pause idéale entre deux activités et/ou pour se restaurer le midi.

Le projet culturel des machines de l’ile se décline en 3 pôles:

1 – Le carrousel des mondes marins

Machines de l'île: carrousel des mondes marins

Haut de 25 mètres et large de 22 mètres, cet imposant édifice est constitué de 3 manèges empilés les uns sur les autres: les fonds marins constitué entre autres du crabe géant, du calamar à rétropropulsion ou du poisson-coffre…, les abysses avec le luminaire des grands fonds, la raie mandat et le poisson-pirate et enfin la surface de la mer et ses poissons volants, ses méduses et ses vagues mécaniques.

2 – L’éléphant

La structure articulée et motorisée est d’une taille impressionnante comme le montre la photo qui suit:

Elephant

La balade « à dos d’éléphant » dure 45 minutes, mais s’avère, à la longue, assez fatigante à cause du bruit engendré par la machinerie. Il y a trois lieux possibles d’embarquement. L’éjection de vapeur d’eau par la trompe s’avère impressionnante pour les spectateurs situés à proximité.

3 – La galerie des machines

L’arbre aux hérons est un projet qui verra le jour avant 2025. Ce sera une structure qui pourra accueillir près de 400 personnes. Les machines animées qui seront dans cet édifice sont exposées dans la galerie des machines; chenille, araignée, héron, fourmi…

La chenille constituera une alternative pour aller d’une partie de l’arbre à une autre…

Une grosse araignée est prévue au cœur de l’arbre. Elle a impressionné plus d’un enfant ce mercredi matin!

Plusieurs hérons chapeauteront la cime de l’arbre gigantesque qui représentera sans doute un défi pour les personnes qui, comme moi, sont sujettes au vertige.

Chaque pôle vous en coûtera 8,5 euros, ce qui reste assez onéreux pour une famille même si la gratuité est de mise pour les moins de 4 ans. Malgré tout, vous en aurez sans doute pour votre argent quand l’arbre aux hérons sera finalisé. Pour l’instant, le carrousel des mondes marins est sans doute l’activité à voir en premier.

Cette idée d’urbanisation est on ne peut plus originale: le lieu aurait pu être rasé et remplacé, purement et simplement par des bureaux comme partout ailleurs.

Ce contenu a été publié dans animaux, Astuces, Bricolage, curiosité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.